Vie Portuaire

Analyse

Anvers, port de commerce européen

Deuxième port européen pour les trafics généraux (178 millions de tonnes en 2010), grâce aux conteneurs, mais aussi au raffinage et à la chimie, le port d'Anvers tient très bien la concurrence face à Rotterdam. Pourtant, le port belge est bien plus contraint que son concurrent. Le territoire portuaire est encadré par l'agglomération d'Anvers et la frontière néerlandaise, les accessibilités ferroviaires, routières et fluviales sont toutes problématiques, la concurrence nationale est réelle avec Zeebrugge et Gand, l'économie nationale plus limitée et l'hinterland européen très concurrentiel. Cependant, la force d'Anvers repose sur son caractère de « port de commerce » avec des acteurs quelque soit leur métier (manutentionnaires, transitaires, logisticiens) qui sont au service du marché. C'est le sujet que traite l'Institut Supérieur d'Economie Maritime (ISEMAR) dans sa nouvelle note de synthèse.

- LIRE LA NOTE DE L'ISEMAR SUR LE PORT D'ANVERS

- VOIR LA CARTE DES PORTS D'ANVERS ET ROTTERDAM

_______________________________________________

L'Institut Supérieur d'Economie Maritime a été créé en 1997. Pole unique en France, l'ISEMAR est, à la fois, un centre de recherche, un formidable outil de collecte et de diffusion de l'information, ainsi qu'une structure de conseil, à destination des collectivités locales et des acteurs privés du monde maritime et portuaire. Soutenu par la ville de Saint-Nazaire, Nantes Métropole, la Chambre de Commerce et d'Industrie de Nantes Saint-Nazaire et l'Union maritime locale, L'ISEMAR, s'il reste ancré dans l'estuaire de la Loire, s'adresse à l'ensemble de la communauté maritime nationale et européenne.

- Plus d'informations sur le site de l'ISEMAR

- Ecoutez l'Interview de Paul Tourret, directeur de l'ISEMAR


Les analyses de l'ISEMAR