Nautisme

Actualité

Arctic : Un ancien remorqueur de haute mer converti en yacht

C’est un navire très étonnant qui est arrivé dimanche dernier à La Seyne-sur-Mer, où il est encore en escale. Une coque noire massive taillée pour les eaux tumultueuses et glacées, avec d’imposants mâts bardés d’antennes, un design typique des bateaux construits dans les années 60/70. L’Arctic a, de loin, l’allure d’un navire de travail. Mais, à y regarder de plus près, on remarque une belle livrée caractérisée par une peinture parfaite et la présence de tenders et d’aménagements dignes d’un bateau de grande plaisance, à l’image des terrasses présentes à l’arrière.

 

L'Arctic à son arrivée en rade de Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

En fait, l’ancien remorqueur de haute mer qu’était l’Arctic a été transformé en yacht. Long de 87.6 mètres pour une largeur de 14.8 mètres, le navire, immatriculé aux Bahamas, est aujourd’hui armé par 25 membres d’équipage et peut accueillir 12 passagers dans le plus grand confort. Doté de deux moteurs diesels, avec une puissance propulsive totale de 9700 kW, l’Arctic est capable d'atteindre la vitesse de 22 nœuds et dispose d’une autonomie très importante, soit 18.000 milles à 20 nœuds.

 

(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

C’est en 1969 que l’Arctic a été lancé au chantier Schichau Unterweser de Bremerhaven, en Allemagne. Il faisait partie d’une commande de deux grands remorqueurs de haute mer signée par l’armement Bugsier Reederi, qui a aussi réceptionné, la même année, l’Oceanic. Ces deux navires avaient été conçus à l’époque où la taille des pétroliers augmentait significativement, avec l’arrivée de géants dépassant les 400.000 tonnes de port en lourd. Il convenait donc de disposer de remorqueurs extrêmement puissants pour prendre en charge ces supertankers. C’était l’objectif de Bugsier avec l’Arctic et l’Oceanic, qui étaient à leur mise en service les plus grands et les plus puissants remorqueurs du monde, leur capacité de traction au point fixe atteignant 150 tonnes. Un bollard pull qui a été ensuite porté à 160 tonnes en 1975 et même 189 tonnes en 1985. Leur coque était également renforcée pour naviguer dans des eaux potentiellement glacées.

 

(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

La crise pétrolière mettant fin aux pétroliers géants, les remorqueurs ont trouvé une nouvelle utilité avec le développement de l’industrie offshore. Ils furent, ainsi, utilisés pour le remorquage de plateformes, notamment en mer du Nord, mais pas seulement. Ainsi, en 1972, l’Arctic a assuré le remorquage de la plateforme Ile de France entre Madagascar et le Gabon. Le navire a aussi servi à des opérations de sauvetage, comme ce fut le cas en 1979 lorsqu’il a été mobilisé pour assurer le renflouement du navire de croisière Lindblad Explorer, échoué en Antarctique (ce navire, l’un des premiers à y effectuer des traversées touristiques, n’est autre que l’Explorer, qui coula dans cette région en 2007).

En raison d’une forte concurrence et des évolutions techniques, l’Arctic et l’Oceanic sont souvent restés désarmés à partir du milieu des années 80. Et furent finalement vendus en 1990. Alors que l’Arctic fut, comme on l’a vu, fini par être transformé en yacht, l’Oceanic a été affrété à partir de 1996 par l’Allemagne afin de servir de remorqueur de sauvetage en mer du Nord. Remplacé en décembre 2010 par une nouvelle unité, le Nordic, il a été désarmé puis vendu. Ré-immatriculé au Libéria et renommé Orka Sultan, il se trouvait début avril dans le port turc de Guzelyali.  

 

(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Yachts & grande plaisance