Défense

Actualité

Babcock pose l’étrave du futur HMS Queen Elizabeth

La partie supérieure de l'étrave du nouveau porte-avions britannique a été posée vendredi au chantier Babcock de Rosyth, en Ecosse. Manutentionné par le portique Goliath, spécialement construit pour réaliser le HMS Queen Elizabeth, ainsi que son sistership, le futur HMS Prince of Wales, le bloc, d’un poids de 1000 tonnes, a rejoint les autres sections de la coque déjà posées dans la forme de construction.  Les deux tiers du plus gros porte-avions réalisé jusqu’ici en Europe sont désormais assemblés, la mise à flot du bâtiment étant prévue l’année prochaine.

 

 

Pose de la partie supérieure de l'étrave le 8 février (© : ROYAL NAVY)

 

 

Le HMS Queen Elizabeth va donc, dans les mois qui viennent, prendre son allure définitive. L’un des éléments symboliques du bâtiment, l’îlot avant (il y aura deux îlots sur ce porte-avions), a d’ailleurs quitté jeudi dernier le chantier BAE Systems de Portsmouth. Transportée par barge, cette structure de 680 tonnes, accueillant notamment les fonctions de navigation, à rejoint Rosyth pour être posée sur le d’envol, où se trouvera également, plus en arrière, le second îlot, qui abritera les fonctions liées à la mise en œuvre de l’aviation.

 

 

Départ de l'îlot avant vers Rosyth le 6 février (© : BAE SYSTEMS)

 

Les différents blocs constituant le porte-avions (© : ROYAL NAVY)

 

 

Les essais en mer repoussés à 2017

 

 

Long de 280 mètres pour une largeur maximale de 70 mètres, le HMS Queen Elizabeth présentera un déplacement de 65.000 tonnes en charge. Armé par un équipage de 1600 marins (groupe aérien compris), ce bâtiment pourra mettre en œuvre jusqu’à 40 aéronefs, dont 36 avions à décollage court et appontage vertical F-35B. La Royal Navy annonce que son nouveau porte-avions devrait réaliser ses essais en mer en 2017 et accueillir ses premiers F-35B l’année suivante. La mise en service du HMS Queen Elizabeth devrait donc intervenir au mieux en 2019, soit cinq ans après la date initialement avancée lors du lancement du programme Carrier Vessel Future (CVF). Celui-ci est porté par l’Aircraft Carrier Alliance (ACA) rassemblant BAE Systems, Thales UK, Babcock et le ministère britannique de la Défense. Quant au HMS Prince of Wales, dont la construction a débuté en mai 2011, il sera opérationnel au début de la prochaine décennie.

 

 

Le futur HMS Queen Elizabeth (© : ROYAL NAVY)