Divers

Actualité

Brest : 65 demandeurs d'emploi formés aux métiers de la navale

A Brest, des formations qualifiantes ont été mises en place par Pôle Emploi, à l'initiative de l'Union des Industries et des Métiers de la Métallurgie du Finistère (UIMM 29) en partenariat avec les principales entreprises du secteur naval finistériennes telles que DCNS, NAVTIS et SOBEC. Ce dispositif permet à 65 personnes en recherche d'emploi de bénéficier, depuis le mois de mars dernier, d'une formation sur les métiers du domaine naval dans les centres AFPA et AFPI de Brest.
Partant du constat que les métiers industriels attirent peu, alors que l'activité navale est relativement importante dans le Grand Ouest, l'UIMM mène, avec Pôle Emploi et les principaux industriels du département, des actions concertées en faveur du développement de l'emploi dans le domaine de la construction navale. Les métiers de production : tôliers-chaudronniers, tuyauteurs, soudeurs, électriciens et mécaniciens navals, sont particulièrement concernés par une pénurie de main d'oeuvre et font l'objet de ce programme de formation spécifique. A l'issue de celui-ci les candidats pourront valider leur parcours à travers un certificat de qualification paritaire de la métallurgie (CQPM) et accéder à un emploi.

En entreprises depuis le 27 juin

Conventionné par Pôle Emploi (ingénierie et financement), le processus mis en place arrive aujourd'hui à la phase pratique par l'entrée en stage en entreprise. DCNS, premier employeur industriel de la région, NAVTIS, PME brestoise de 200 personnes intervenant en réparation navale et services pour l'industrie et SOBEC, filiale brestoise du groupe SNEF spécialisée dans la construction et la réparation navale accueillent, depuis le 27 juin, 15 tôliers-chaudronniers, 18 tuyauteurs, 10 soudeurs, 14 électriciens bord et 8 mécaniciens naval.
On notera que pour cette opération, 1200 demandeurs d'emploi ont été informés par SMS et 130 ont participé à 5 formations collectives. Quelques 120 entretiens se sont ensuite déroulés par des jurys composés de représentants des entreprises partenaires, de l'UIMM, de Pôle emploi et des organismes de formation, aboutissant à la sélection finale des candidats. En tout, près de 49.000 heures de stages sont prévues, pour un budget de 500.000 euros.

Formation