Conclusion d’un accord de pêche entre l’Union européenne et la Norvège

Dossier(s) : Pêche

Il était très attendu, en particulier par les pêcheurs français. Un accord de pêche bilatéral a été signé entre l’Union européenne et la Norvège. Cet accord permet de fixer les niveaux totaux admissibles de captures (TAC) qui n'avaient pas pu être déterminés pour certaines espèces lors du Conseil des ministres européens de décembre dernier.  Selon les termes de cet accord, le TAC de hareng de mer du Nord et de Manche orientale augmente de 18%, le TAC de cabillaud de mer du Nord et de Manche orientale est reconduit, le TAC de lieu noir de Mer du Nord augmente de 15%. La part revenant à l'Union européenne et la Norvège pour le maquereau est maintenue à 90% du TAC global, le reste étant réparti entre l'Islande et les Iles Féroé. La part historique de l'Union européenne est donc préservée.