Construction Navale

Actualité

Damen développe un design de navire offshore de type AHTS

Le groupe néerlandais de construction navale renforce son offre dans le domaine des navires de services à l’offshore. Après avoir dévoilé fin 2011 une nouvelle ligne de ravitailleurs de plateformes du type PSV (Platform Supply Vessels), dont le premier du genre, le World Diamond (PSV 3300), a été lancé en janvier au chantier Damen de Galati (Roumanie), le groupe dévoile un nouveau design de remorqueur ravitailleur releveur d’ancres (Anchor Handling Tug Supply – AHTS). Ce navire a bénéficié d’importantes recherches en matière d’optimisation du dessin de carène, de limitation de la consommation en carburant, de tenue à la mer, ou encore de réduction des bruits et vibrations.

 

Le World Diamond, premier navire du type PSV 3300 (© : DAMEN)

 

 

 

Le design AHTS 200 de Damen porte sur un remorqueur de 89 mètres de long et 22 mètres de large, présentant un tirant d’eau de 7 mètres et un port en lourd de 3200 tonnes. Sa puissance de traction au croc peut atteindre 200 à 250 tonnes. Capable d’atteindre la vitesse de 15.5 nœuds, l’AHTS 200 compte deux moteurs de 3840 kW chacun et deux moteurs d’une puissance unitaire de 2880 kW. Les moteurs sont couplés à des réducteurs et des hélices à pas variable en tuyère. Des gouvernails de type clapet asservis à un appareil à gouverner rotatif permettent d’améliorer la manoeuvrabilité du navire, qui dispose également de deux propulseurs en tunnel de 900 kW chacun, ainsi que de deux propulseurs rétractables de 900 kW à l’avant et à l’arrière.

 

Le design AHTS 200 (© : DAMEN)

 

Le design AHTS 200 et son système de treuils (© : DAMEN)

 

 

Un système de treuils électrique

 

 

Damen propose ce design avec un système de treuils conçu avec la société néerlandaise Huisman Equipment, spécialisée dans le levage charges lourdes, les grues opérant à grandes profondeurs d’eau, les équipements de treuillage et de forage. Le dispositif imaginé sur l’AHTS 200 repose sur un système électrique, alors que les treuils sont, traditionnellement, hydrauliques. Selon Damen, la conduite électrique représente une solution, économique, fiable, sûre et  plus respectueuse de l’environnement.

Alors que la surface du pont de travail atteint 670 m², une série de cuves et cales est située en dessous pour le transport de carburant, de vivres, d’eau potable, de fret solide divers, d’eau usagée, ou encore de déchets.

 

 

Emplacement des cuves et essais en bassin de carènes (© : DAMEN)

 

 

Customisation en fonction des besoins

 

 

Le constructeur néerlandais précise, par ailleurs, que le navire peut être customisé en fonction des besoins des clients. Conçu pour pouvoir opérer par des profondeurs d’eau de plus de 3000 mètres, l’AHTS 200 peut, notamment, être équipé d’un dispositif de mise en œuvre d’un robot télé-opéré (ROV) avec un déploiement via une ouverture sur le côté du navire. Il est également possible d’installer sur le pont une grue de construction offshore, de l’équiper avec un système de compensation de gîte ou encore d’opter pour une ouverture dans la coque de type « moopool » afin de mettre à l’eau des équipements à l’aplomb du bateau. Doté de moyens de lutte contre les incendies, l’AHTS 200 peut, par ailleurs, être gréé avec des systèmes lutte contre la pollution, dont un dispositif de récupération d’hydrocarbures.  

Enfin, le nouveau remorqueur imaginé par Damen et certifié par le DNV, peut accueillir 45 personnes dans des cabines simples et doubles. Un effort particulier a été fait sur l’habitabilité, par exemple en optimisant la taille des hublots et  sabords afin de laisser pénétrer au maximum la lumière extérieure.

 

Le design AHTS 200 (© : DAMEN)

Damen