Défense

Actualité

DCN – Marine Nationale : Toulon ne verra pas le Mistral avant février

Le Bâtiment de Projection et de Commandement (BPC), qui devait à l’origine être livré en juin 2005, accuse un nouveau retard. Les plus optimistes estiment que le départ du navire ne devrait pas intervenir avant la semaine 7, c'est à dire autour du 15 février, laissant prévoir, le temps du transit, une arrivée à Toulon en fin de mois. C'est bien entendu la mise au point du système de combat qui pose toujours problème. Des essais de qualification sont en cours et c’est leur résultat qui déterminera la date précise de la livraison. Le BPC est reparti cette semaine en mer et sera de retour à Brest samedi. La Marine nationale attend avec impatience ce nouveau bâtiment amphibie pour remplacer l’Ouragan, dont le désarmement est programmé dans les prochaines semaines. Le planning opérationnel qui attend le Mistral est également très chargé, avec des participations prévues à divers exercices. Le retard du navire pose enfin des soucis d'ordre familiaux aux marins, et entraîne un surcoût pour la marine. L’équipage toulonnais (160 hommes), arrivé cet été en Bretagne, ne devait rester, à l’origine, que quelques semaines.
L’Etat et DCN négocient les indemnités de retard inhérentes au programme. Une partie de celles-ci, dont le montant est tenu confidentiel, ne devrait pas être facturée en raison des essais supplémentaires sur certains matériels, qui n’étaient pas prévu dans le périmètre initial du contrat.

Voir la fiche technique du BPC Mistral