Vie Portuaire

Actualité

Eurotunnel candidat à la gestion des ports de Boulogne et Calais

L’information est sortie dans la presse début janvier, puis a été confirmée par la société Eurotunnel ainsi que la région Nord-Pas-de-Calais. Eurotunnel a été retenu, en juin 2012, parmi les meilleurs dossiers déposés dans le cadre de l’appel d’offres pour la délégation de service public portant sur la gestion des ports de Calais et Boulogne-sur-Mer. Des ports qui appartiennent à la région Nord-Pas-de-Calais depuis 2007.

Le futur contrat de concession porte sur la gestion des deux ports pendant 50 ans. Calais, qui est au cœur d’un ambitieux projet d’agrandissement baptisé Calais 2015, voit transiter 10 millions de voyageurs par an. Quant à Boulogne, il s'agit du premier port de pêche français. Eurotunnel, via sa filiale Europorte, gère déjà des infrastructures de connexion entre le réseau ferroviaire et plusieurs ports maritimes et fluviaux français.

Selon les informations du quotidien Le Figaro, le dossier d’Eurotunel aurait été déposé en avril 2012. C’est-à-dire peu de temps après que la société se soit positionnée sur le rachat des trois navires de l’ancienne compagnie calaisienne SeaFrance, dont elle a obtenu la cession en juin 2012, suite au jugement du tribunal de commerce de Paris. Les trois navires sont désormais exploités par My Ferry Link, issue de la coopérative ouvrière créée par des anciens employés et syndicalistes de SeaFrance, à qui les navires sont affrétés. Eurotunnel avance donc plusieurs pions sur le très concurrentiel marché du détroit. Pour mémoire, c’est l’autorité gestionnaire du port qui, notamment, fixe les conditions des mouvements portuaires. Et donc, dans ce cas, ceux de My Ferry Link et de leurs concurrents principaux : P&O Ferries et DFDS LD Lines.

Port de Calais