Défense
ABONNÉS

Actualité

FTI : Le comité ministériel d’investissement devrait avoir lieu en avril

Le comité ministériel d’investissement devant acter le lancement du programme des frégates de taille intermédiaire devrait être reprogrammé en avril, selon une source proche du dossier. Ce CMI, initialement prévu vendredi dernier à l’Hôtel de Brienne,  avait été annulé au dernier moment, sans explication officielle.

Alors qu’aucune date n’est pour le moment avancée précisément pour ce nouveau CMI, il restera à voir si le programme pourra, comme prévu, être notifié avant les élections, ce qui semble théoriquement difficile compte tenu des délais. Généralement, il s’écoule en effet quatre à cinq semaines entre la signature par le ministre de la Défense du dossier de lancement et de réalisation d’un programme et la notification aux industriels concernés. Le processus pourrait cependant, s’il a été bien préparé en amont, être plus rapide. Il faudra cependant voir si la haute administration accepte, en plein processus électoral, d’engager un tel projet.

On ne semble en tous cas pas particulièrement inquiet dans l’entourage du ministre de la Défense, qui tient beaucoup aux FTI et mise peut-être sur la « continuité » politique de l’action engagée. On prête en effet à Jean-Yves Le Drian la volonté de se rallier à Emmanuel Macron, dont le discours prévu demain à Paris sur le thème de la Défense serait dit-on très inspiré par la ligne du ministre.

Concernant les FTI, on rappellera que ce programme porte sur la réalisation de cinq frégates de nouvelle génération d’environ 4000 tonnes destinées à remplacer nombre pour nombre les actuelles unités de la classe La Fayette. Alors que celles-ci vont également bénéficier d’un programme de modernisation, lancé concomitamment, leurs remplaçantes seront réalisées par le site DCNS de Lorient. La tête de série doit être livrée à partir de la fin 2023. Alors que le coût global du programme est estimé à 3.8 milliards d’euros, le budget de la mission Défense prévoit, en 2017, 162.7 millions d’euros de crédits de paiement pour ce programme et 2.1 milliards d’euros d’autorisation d’engagement.

Marine nationale