Construction Navale

Actualité

GTT : Cuves de méthaniers, réservoirs de FNLG et propulsion au gaz

Partenaire depuis une dizaine d’années de Hyundai Heavy Industries, le groupe français Gaz Transport & Technigaz, spécialiste de la conception de cuves de méthaniers, a vendu sa technologie Mark III Flex pour les quatre nouveaux navires que les chantiers sud-coréens doivent livrer à Maran Gas en 2015 et 2016. Ces bateaux seront donc dotés de cuves à membranes Mark III Flex, une technologie récente, dérivée de la Mark III et qui permet, selon GTT, « de moduler les aspects mécaniques et thermiques en fonction des performances spécifiées par les armateurs ».

 

 

Travaux dans une cuve de type Mark III (© : GTT)

 

Cuve de méthanier dotée de la technologie Mark III (© : GTT)

 

 

D’une capacité de 170.000 m3 de gaz naturel liquéfié (GNL), les quatre futurs  méthaniers de Maran Gas seront construits chez Hyundai Samho Heavy Industries (HSHI), le premier devant être achevé en 2015 et les trois autres l’année suivante (le contrat comporte une option pour deux unités supplémentaires). Ces navires devraient être normalement dotés d’un « low boil-off », c'est-à-dire un confinement, de type Mark III Flex, d’une épaisseur de 400mm. Ces nouveaux méthaniers s’ajouteront à une première série de quatre navire de 161.900 m3 déjà commandés par Maran Gas et dotés de cuves Mark III Flex. En construction chez HSHI, ils doivent être livrés en 2013 et 2014.

On notera qu’un autre méthanier, lui-aussi récemment commandé à Hyundai par Brunei Gas, sera lui-aussi équipé d’une technologie GTT. Ce navire de 155.000 m3 de capacité, livrable en 2015 par le chantier HHI de Ulsan, sera doté de cuves Mark III, avec une épaisseur standard de 270mm. La construction de ce méthanier correspond à l’affermissement d’une option à la commande d’un premier navire, signée début en 2012 par Brunei Gas.

 

 

Le futur FLNG Prelude de Shell (© : SHELL)

 

 

Fort de sa longue expérience, la technologie à membranes développée par le groupe français a, par ailleurs, été retenu pour les premiers projets d’unités flottantes de gaz naturel liquéfié (FLNG) de Shell et Petronas. Dans le même temps, GTT travaille à la mise au point de réservoirs embarqués dans le cadre du développement des navires dotés d’une propulsion fonctionnant au GNL. La société planche également sur des procédés optimisés pour des réservoirs terrestres, dont deux ont commandés aux Philippines et en Malaisie.

Asie