Hermès et Wally créent la surprise en lançant leur super-yacht

Dossier(s) : Yachts & grande plaisance
La marque de luxe française et le Monégasque Wally, célèbre pour ses navires futuristes, ont dévoilé hier leur perception du yacht du futur, dont nous mettons en ligne les premières images. Long de 58 mètres pour une largeur de 38 mètres, ce superbe navire, baptisé WHY, affiche un déplacement de 2400 tonnes. Il pourra accueillir 12 passagers et sera armé par 20 membres d'équipage. Doté de lignes futuristes, il dispose de trois ponts. Le plus bas, qui s'ouvre à l'arrière sur une immense terrasse au bord de l'eau, accueille un Spa (hammam, sauna, salle de fitness et cabine de massage), une salle à manger, un piano bar et une salle de cinéma, l'ensemble étant complété par plusieurs patios, baignés par la lumière du soleil. Au niveau supérieur, se situent les suites, un lounge et une bibliothèque. Enfin, au pont 3, on trouve les appartements de l'armateur, les chambres des officiers et la passerelle.


(© : WHY-YACHTS.COM)

En tout, WHY compte 3400 mètres carrés de surface habitable, un pont promenade continu de 130 mètres de long sur 3 mètres de large, ainsi qu'une piscine de 25 mètres épousant la forme de la proue.
Capable de filer 12 noeuds en vitesse de croisière (14 noeuds max), le navire a été conçu pour évoluer dans des mers formées (force 4 et plus), sa stabilité étant renforcée par sa grande largeur, équivalente à celle d'un paquebot de type Panamax. Un effort très important a, également, été réalisé en matière d'économies d'énergie. Le super-yacht intègre les dernières technologies permettant, selon ses concepteurs, de réduire la consommation de carburant de 20 à 30% et la consommation énergétique à bord de 40 à 50%. Alors que le gain, en combustible, serait de l'ordre de 160.000 litres par an, WHY dispose de 900 m² de panneaux solaires, susceptibles de produire 500 kW par jour.
Se distinguant par une forme arrondie qui n'est pas sans rappeler celle d'un fer à cheval, avec une poupe droite, le yacht dispose d'un toit s'ouvrant comme un store vénitien.
Après la présentation de leur nouveau navire, Hermès et Wally vont travailler sur sa commercialisation, le prix d'un tel « bébé » n'ayant pas été dévoilé.


(© : WHY-YACHTS.COM)


(© : WHY-YACHTS.COM)


(© : WHY-YACHTS.COM)


(© : WHY-YACHTS.COM)


(© : WHY-YACHTS.COM)


(© : WHY-YACHTS.COM)


(© : WHY-YACHTS.COM)


(© : WHY-YACHTS.COM)


(© : WHY-YACHTS.COM)


(© : WHY-YACHTS.COM)


(© : WHY-YACHTS.COM)


(© : WHY-YACHTS.COM)


(© : WHY-YACHTS.COM)


(© : WHY-YACHTS.COM)


(© : WHY-YACHTS.COM)


(© : WHY-YACHTS.COM)


(© : WHY-YACHTS.COM)


(© : WHY-YACHTS.COM)


(© : WHY-YACHTS.COM)


(© : WHY-YACHTS.COM)


(© : WHY-YACHTS.COM)


(© : WHY-YACHTS.COM)


(© : WHY-YACHTS.COM)