Croisières et Voyages

Actualité

Indignation après les dégâts causés à un récif corallien par un navire de croisière

La colère est très vive aux Raja Ampat, archipel indonésien de la Papouasie occidentale ou un petit navire de croisière d’expédition, le Caledonian Sky, a talonné sur un récif corallien considéré comme unique au monde. L’incident s’est produit le 4 mars mais il n’a fait le tour de la planète que cette semaine, provoquant une vague d’indignation sur les réseaux sociaux.

Selon une équipe de scientifiques dépêchée sur place pour évaluer les dégâts, 1600 m² de coraux ont été touchés, dévastant l’habitat naturel d’un écosystème marin extrêmement riche et fragile. La coque du navire, qui s’en est sorti sans avarie sérieuse, a en effet raclé le fond jusqu’à ce que le Caledonian Sky soit dégagé par un remorqueur venu du port de Sorong. Localement, les critiques ont depuis fusé, certains professionnels du tourisme, qui vivent notamment grâce à la présence de ces récifs prisés des plongeurs, réclamant le bannissement des bateaux de croisière de sites aussi sensibles. Les autorités locales ont demandé à l’opérateur britannique du navire, Noble Caledonia, d’assumer les frais qui permettront aux scientifiques de restaurer les coraux dégradés. Une facture qui pourrait s’élever à environ 2 millions d’euros. Dans un communiqué, Noble Caledonia s’est dit « fermement attaché à la protection de l’environnement » et assuré que tout serait mis en œuvre pour déterminer les raisons de cet accident, ainsi que les mesures à prendre pour que cela ne se reproduise pas.

Construit au Danemark et mis en service en 1991, le Caledonian Sky mesure 90 mètres de long pour 15 mètres de large, sa jauge étant de 4200 GT et sa capacité de 114 passagers.