Marine Marchande

Fil info

Jacques Saadé nomme son fils Rodolphe directeur général de CMA CGM

A l’occasion de ses 80 ans, Jacques Saadé a annoncé la nomination de son fils Rodolphe Saadé en tant que Directeur Général du Groupe CMA CGM. Jacques Saadé conserve ses fonctions de Président du Conseil d’Administration.

Jacques Saadé a déclaré : « Rodolphe a largement fait ses preuves au cours de toutes ces années, et c’est avec une grande confiance que je lui confie le poste de Directeur Général du Groupe. Je sais qu’avec lui en tant que Directeur Général, avec Farid Salem et Tanya Saadé Zeenny, tous deux Directeurs Généraux Délégués, et l’ensemble de nos équipes dans le monde, le Groupe poursuivra son développement avec la même détermination et la même passion ».

Après avoir quitté le Liban pour protéger sa famille de la guerre civile, Jacques Saadé s’installe à Marseille où il lance le 13 septembre 1978 une ligne maritime qui relie Marseille, Livourne (Italie), Lattaquié (Syrie) et Beyrouth (Liban). Avec un seul navire et une seule ligne, la CMA était née. S’en suivra un incroyable développement, basé sur la conviction de Jacques Saadé du développement des échanges internationaux et du rôle moteur que prendrait le conteneur dans le transport maritime mondial. Ainsi, dès 1983, il envoie ses premiers navires au-delà de la Méditerranée et leur fait traverser le Canal de Suez. En 1986, il lance une ligne qui relie le Nord Europe à l’Asie (Singapour, Corée du Sud, Japon). En 1992, il crée le premier bureau commercial de CMA en Chine, à Shanghai, persuadé que ce pays deviendrait l’usine du monde. Combinant une stratégie de croissance interne forte avec des acquisitions ciblées lui permettant de conquérir de nouveaux marchés, comme la CGM en 1996, ou Delmas en 2005, son entreprise devient dès 2006 le N°3 mondial du secteur.

Rodolphe Saadé était précédemment Directeur Général Délégué. Après avoir créé une entreprise de refroidisseurs d’eau au Moyen Orient, il débute au sein du Groupe en 1994 aux Etats-Unis. Il rejoint ensuite Hong Kong puis revient à Marseille pour prendre la direction d’une ligne qui reliait le Nord de la Chine au Japon. De 1997 à 2000, il prendra successivement la direction de plusieurs lignes maritimes. En 2008, lors de la prise d’otage du Ponant, alors filiale du Groupe CMA CGM, il mènera les négociations avec les pirates, qui se concluront par leur libération. En 2009, il prend en charge la restructuration financière. En 2015 et 2016, il mène avec succès l’Offre Publique d’Achat sur la société NOL, basée à Singapour. En avril de l’an passé, il mène les discussions qui déboucheront sur la constitution de la première alliance opérationnelle du secteur avec trois concurrents asiatiques.

Communiqué de CMA CGM, 08/02/17

 

 

CMA CGM