Jean-Bernard Levy nommé à la tête de Thales

Dossier(s) : Thales

La nomination de Jean-Bernard Levy à la tête de Thales a été officialisée hier. L’ancien patron de Vivendi succède à Luc Vigneron, qui a remis sa démission dans la matinée lors du Conseil d’administration, après avoir constaté l’absence de soutien de deux principaux actionnaires du groupe l’Etat français (27%) et Dassault Aviation (26%). Lors de la même réunion du CA, Jean-Bernard Levy a été coopté en tant qu’administrateur puis a été élu président directeur général par les membres du Conseil. « Je connais de longue date la passion et la grande compétence des hommes et des femmes qui contribuent, dans de nombreux pays, à ses nombreux succès. Dans la compétition mondiale, Thales a tous les atouts pour jouer un rôle de premier plan. Je sais pouvoir compter sur l’énergie et l’engagement de chacun pour relever les défis qui s’annoncent et assurer ensemble le développement de notre groupe », a déclaré le nouveau président de Thales. Celui-ci a reçu pour mission, de la part de l’Etat et de Dassault, de poursuivre le redressement et le développement du groupe. Une tache à laquelle s’était employé depuis 2009 Luc Vigneron, qui s’est attiré les foudres des syndicats de Thales suite à son plan de réorganisation de l’entreprise. Une opposition devenue telle que les deux principaux actionnaires de Thales ont finalement décidé de changer de président, ce qui ne les a pas empêché, hier, de remercier Luc Vigneron « pour le travail qu’il a accompli, en particulier pour le redressement de sa rentabilité et l’amélioration de la gestion de ses contrats ».

 

Un polytechnicien à la tête d’un géant de l’électronique

 

Ancien élève de l'Ecole Polytechnique (promotion 1973) et de Telecom ParisTech, Jean-Bernard Lévy, 57 ans, a débuté sa carrière à France Télécom, d’abord en 1979 comme ingénieur à la direction d’Angers. En 1982, il devient responsable de la gestion des cadres supérieurs et des budgets de personnel au siège, puis adjoint au chef du service du personnel. En 1986, il est nommé conseiller au cabinet de Gérard Longuet, ministre délégué aux Postes et Télécommunications. De 1988 à 1993, Jean-Bernard Lévy dirige l’activité Satellites de télécommunications de Matra Espace qui devient Matra Marconi Space. En 1993 et 1994, il dirige le cabinet de Gérard Longuet, alors ministre de l’Industrie, des Postes et Télécommunications et du Commerce Extérieur. En 1995, il est nommé PDG de Matra Communication et, trois ans plus tard, rejoint Oddo et Cie comme directeur général puis associé-gérant. A l'été 2002, Jean-Bernard Lévy rejoint Vivendi. Il en est le directeur général jusqu'en avril 2005, et devient président du Directoire en avril 2005, cela jusqu'à juin 2012.

Il se retrouve aujourd’hui à la tête de l’un des leaders mondiaux des hautes technologies liées à la défense, à la sécurité, à l’aérospatial et au transport. Fort de 67.000 collaborateurs (dont 22.500 ingénieurs) dans 56 pays, Thales a réalisé l’an dernier un chiffre d’affaires de 13 milliards d’euros.