Energie Marine

Actualité

Jifmar mène deux opérations délicates sur le site d’essais SEM-REV

Dans la foulée de son implantation à Brest, Jifmar Offshore Services a remporté deux contrats significatifs auprès de France Télécom Marine dans le cadre de la montée en puissance du site d'essais en mer SEM-REV, implanté au large du Croisic dans le cadre du développement de nouvelles technologies pour les énergies marines renouvelables. 

Le SEM-REV servira à l'expérimentation de systèmes de récupération d’énergies marines renouvelables (EMR). Le câble sous-marin de 25 kilomètres reliant le site marin au réseau électrique terrestre a été posé cet été par FTM et Jifmar s'est vu confier deux opérations délicates entre septembre et octobre. Dans un premier temps il a fallu relever la tête du câble pour l'équiper d'une protection. « Cette opération, menée conjointement avec FTM, nécessite un grand savoir-faire afin de ne pas compromettre l'intégrité du câble. Le positionnement et la stabilité du navire sont des paramètres essentiels pour la réussite de l'opération », explique Jifmar.

 

Pose de matelas en béton (© : JIFMAR OFFSHORE SERVICES)

 

Pose de matelas en béton (© : JIFMAR OFFSHORE SERVICES)

 

Pose de matelas en béton (© : JIFMAR OFFSHORE SERVICES)



Dans un deuxième temps, les équipes Jifmar ont eu pour mission de sécuriser deux portions du câble, totalisant 360 mètres, situées sur le nord du banc de Guérande. En effet, à ces endroits,  des têtes de roches ne permettent pas l'ensouillage du câble à la profondeur désirée. Jifmar a dû approvisionner 60 matelas en béton de 8.5 tonnes chacun et les poser avec une grande précision au droit du câble ensouillé à 35 mètres de profondeur. « Cette opération requiert une grande maîtrise de la méthodologie et des moyens mis en œuvre. Ce fut un plein succès puisque les 60 matelas ont été posés à la cadence prévue, et avec une précision importante dans des conditions océano-météo peu propices en Atlantique au cours de cette période de l'année. Cette expérience et le savoir-faire de Jifmar pourront profiter à tous les porteurs de projets Énergies Marines souhaitant protéger leurs câbles sous-marins des agressions extérieures ».

Pose de matelas en béton (© : JIFMAR OFFSHORE SERVICES)

 

Pose de matelas en béton (© : JIFMAR OFFSHORE SERVICES)

 

Pose de matelas en béton (© : JIFMAR OFFSHORE SERVICES)

 

Les premiers projets d'essais prévus sur le SEM-REV sont un dispositif houlomoteur développé par SBM, ainsi que le projet d'éolienne flottante Winflo, porté par DCNS et Nass & Wind. Le SEM-REV est piloté par l'Ecole Centrale de Nantes, avec la participation du Laboratoire d'Hydrodynamique d'Energétique et d'Environnement Atmosphérique (LHEEA) et du CNRS. Ce site d'expérimentation disposera de tous les équipements en mer et à terre permettant la mise au point, en conditions opérationnelles, des systèmes de récupération de l'énergie des vagues ou de démonstrateurs liés à d'autres technologies de production d'EMR. Il doit être opérationnel prochainement, les premiers essais industriels étant prévus début 2013. D'un coût de 14 millions d'euros, le projet est notamment financé par la région des Pays de la Loire (9 M€), l'Etat (1.6 M€ avec CNRS) et le département de la Loire-Atlantique (650.000 euros). Des fonds européens (FEDER) ont par ailleurs été sollicités à hauteur de plus de 2 millions d'euros.

 

Le projet d'éolienne flottante Winflo (© : DCNS)
 

Energies Marines Renouvelables Jifmar Offshore Services