La conteneurisation des marchandises conventionnelles et en vrac

Dossier(s) : Divers marine marchande
Ce mois-ci, l'Institut Supérieur d'Economie Maritime (ISEMAR) revient sur la conteneurisation des marchandises conventionnelles et en vrac. La réussite de ce type de trafic n'est plus à démontrer: 80% des marchandises diverses sont conteneurisées aux Etats-Unis, environ 75% en Europe de l'Ouest, mais seulement 50% en Chine et même moins en Inde. Il existe donc encore une marge de croissance. Toutefois, les armements sont engagés dans une course au volume qui les oblige à transporter toujours plus de boites. Ils peuvent les prendre à la concurrence, et c'est tout l'objet des politiques de fusion et acquisition, et des batailles commerciales, ou bien ils peuvent prospecter de nouveaux marchés, démarcher et attirer de nouveaux clients, pas encore convaincus par la conteneurisation. Cette note de l'ISEMAR explore quelques pistes, pour mieux comprendre les logiques qui guident la conteneurisation des marchandises diverses, et appréhender les spécificités de la conteneurisation assez méconnue des marchandises en vrac.
_______________________________________________

- LIRE LA NOTE DE SYNTHESE DE L'ISEMAR