Marine Marchande

Actualité

A la découverte des métiers du ferry Barfleur (4)

Durant toute cette semaine, nous vous proposons de partir à la rencontre de l'équipage du Barfleur, de Brittany Ferries. De la passerelle à la cuisine, en passant par les boutiques et les machines, une soixantaine de personnes travaille sur le navire, exploité sur la ligne reliant Cherbourg à Poole. Les marins, hôtesses et personnels hôteliers passent sept jours à bord, suivis de sept jours de congés. Une semaine embarquée intense, où les rotations se succèdent et où les heures de repos sont précieuses. Même à capacité réduite, le navire embarque 450 passagers à chaque rotation. Mais, comme disent les gens du bord, « c'est un petit navire, avec une ambiance familiale ». Nous vous proposons donc de découvrir le petit village flottant du Barfleur.


Kathleen, dans la boutique du Barfleur (© : DROITS RESERVES)

Kathleen, animatrice des ventes

Dans la boutique du Barfleur, il y a du monde. Le navire a appareillé et les passagers déambulent entre les cosmétiques, confiseries et spiritueux. Kathleen jette un coup d'oeil sur le stand d'animation spéciale avant d'aller donner un coup de main à la caisse. « C'est un petit navire, mais il y a pas mal d'activité, comme vous pouvez le constater », sourit-elle. La jeune femme est en charge de l'ensemble des animations commerciales du navire, dont les ventes à bord représentent une importante part de l'activité. « J'interviens dans tous les lieux de contact avec la clientèle : le bar, l'accueil, la boutique, le restaurant. Selon la saison, la typologie de la clientèle et les nouveautés ou les produits en dégustation envoyés par les fournisseurs, j'organise des animations thématiques, je crée des stands, de la décoration, je modifie l'achalandage, j'essaie d'être créative pour réaliser des choses jolies et qui font envie ». Un métier que Kathleen a appris en interne, après un BTS Tourisme et 10 ans en tant qu'hôtesse au sein de la compagnie. « J'aime le contact avec la clientèle, que je pratiquais déjà dans mon premier poste. J'ai appris ce métier en doublure avec une autre animatrice et je l'apprécie beaucoup, parce qu'il est très polyvalent. Et puis, dans quelques temps, il me permettra sans doute d'évoluer vers un poste de responsable des ventes. »


Didier est le veilleur de nuit du ferry (© : DROITS RESERVES)

Didier, veilleur de nuit

Un bateau ne dort jamais. Il y a les marins de quart en haut à la passerelle et en bas à la machine, et, au pont des passagers, il y a Didier, le veilleur de nuit. « Je prends mon service à 23 heures jusqu'à 7 heures, je suis le seul à travailler huit heures d'affilée à bord. » Pendant ce temps, Didier est responsable de la sécurité des passagers. « J'ai un bip et on peut m'appeler à tout moment, en cas de problème dans les cabines ou avec des passagers. » Et sur un navire à passagers, les problèmes ne s'arrêtent pas la nuit. « Les gens m'appellent parce qu'ils ont oublié leurs médicaments dans la voiture ou parce qu'ils ont besoin d'une couverture supplémentaire. Il y a aussi les animaux à aller voir, comme par exemple les chevaux ou les chiens au chenil, quand il y en a un à bord. J'effectue également trois rondes de sécurité dans les locaux passagers et équipage ainsi que dans les garages. » Didier aime cette solitude d'un métier de l'ombre, mais indispensable. « Cela fait 21 ans que travaille pour la Brittany Ferries, 15 comme veilleur de nuit. J'aime mon rythme à bord et j'aime mon rythme de travail, avec 7 jours à terre et 7 jours à bord. Et puis, même si je travaille seul la nuit, j'aime être dans un équipage. »

Brittany Ferries Formation