Divers

Culture

La Guerre des Malouines


Philippe Paitel

Marines Editions, octobre 2005

15 euros

Le 5 avril 1982, la foule des grands jours se masse sur les quais des Portsmouth. Par centaines de milliers, les Britanniques sont venus encourager leurs marins et leurs soldats. La flotte anglaise appareille pour les eaux agitées de l’Atlantique sud, cap sur l’archipel des Falklands. Trois jours plus tôt, l’Argentine, gouverné par la junte militaire de Galtieri, lance l’opération Rosario, qui vise à s’emparer des Malouines et de la Géorgie du Sud. Les îles, défendues par une petite garnison, finissent par se rendre. Margaret Tatcher décide d’envoyer la Royal Navy. Trente-sept ans après la fin de la guerre, l’ex première puissance maritime fait pâle figure. Le gouvernement britannique parvient néanmoins, en toute hâte, à mettre sur pieds la Task Force. Celle-ci comprend les porte-aéronefs Hermes et Invincible, trois destroyers lance-missiles, huit frégates, quatre sous-marins et trois navires amphibies. Ces unités seront ensuite rejointes par des renforts et une quarantaine de bateaux de transport civils, dont le paquebot Queen Elizabeth 2, repeint en gris pour l’occasion. Il faudra un peu plus de deux mois à Londres pour reconquérir les Falklands. Argentins et Britanniques s’affronteront dans des combats violents, marqués par la perte du croiseur Belgrano et la destruction du HMS Sheffield par un Exocet. Dans son ouvrage, Philippe Paitel revient sur le contexte politique de la guerre des Malouines, les préparatifs des déploiements, le déroulement des opérations et les matériels utilisés. L’auteur détaille également les enseignements de ce conflit où le missile s’impose en maître quasi-absolu. Les forces aériennes argentines l’apprendront à leurs dépends, de même que la Royal Navy. Les Malouines verront également la mis en évidence de la fragilité des navires de combat construits suivant les normes marine marchande. Après la perte des frégates Ardent et Antilope, la marine britannique ne renouvellera pas l’expérience.
_________________________________________

LA GUERRE DES MALOUINES

Philippe Paitel

Marines Editions, octobre 2005

15 euros