Défense

Actualité

L'Algérie commande deux frégates à TKMS

Ce sont bien des frégates allemandes que l'Algérie a décidé de commander pour renouveler sa marine. Le 26 mars, le ministère algérien de la Défense et le groupe TKMS ont, selon des journaux algériens, signé un contrat portant sur la réalisation de deux frégates du type Meko A200N. Elles sont dérivées des quatre Valour (Meko A200) mises en service par la marine sud-africaine en 2006 et 2007. Pour mémoire, ces bâtiments mesurent 121 mètres de long et affiche un déplacement de 3590 tonnes en charge.
Côté armement, les frégates algériennes doivent être dotées de huit RBS-15 Mk3. Ce missile antinavire, développé et commercialisé par le Suédois Saab Bofors Dynamics et l'Allemand Diehl BGT Defence, affiche une portée de 200 kilomètres. Embarquant une charge militaire de 200 kilos, il dispose d'un autodirecteur infrarouge, ce qui le rend autonome par rapport au porteur après le tir, ainsi que d'un GPS, lui conférant une capacité de frappe contre des cibles côtières. Pour mémoire, le RBS-15 Mk3 a été adopté par la marine suédoise, ainsi que la flotte allemande pour ses nouvelles corvettes du type 130.
Comme les Valour, les Meko A200N seraient également dotées d'un système surface-air Umkhonto (32 missiles à lancement vertical), développé par la firme sud-africaine Denel Dynamics. L'artillerie comprendrait une tourelle de 76mm, deux canon de 35mm et des affûts de petit calibre. S'y ajouteraient des torpilles MU90 développées par DCNS, Thales et WASS.


Frégate du type Meko A200N (© : TKMS)

En dehors des deux frégates, qui pourraient ultérieurement avoir deux sisterships, l'Algérie a également passé commande de 6 hélicoptères Super Lynx (AugustaWestland) et, dit-on, de 82 torpilles MU90. Celles-ci peuvent être mises en oeuvre depuis un bâtiment de surface ou un aéronef. En plus, les Super Lynx algériens pourront emporter le missile antinavire sud-africain Mokopa, produit par Denel.
L'ensemble de ces contrats atteindrait plus de 2.17 milliards d'euros. La commande serait, toutefois, encore soumise au feu vert des autorités allemandes, qui ont récemment autorisé la construction d'un sixième sous-marin du type Dolphin pour Israël et la vente de 200 chars Leopard A7 à l'Arabie saoudite.


Un Super Lynx (© : AUGUSTAWESTLAND)

Thyssen Krupp Marine Systems (TKMS)