Le classement des plus grands paquebots du monde

Ces dernières années, de nombreux géants de la croisière ont été commandés. Afin d'y voir plus clair, nous vous proposons un petit classement des plus gros paquebots actuellement en service ou en commande (classement par jauge). Nous y avons également ajouté, pour comparaison, quelques anciens liners, dont les dimensions et les capacités sont aujourd'hui largement dépassées.


L'Oasis of the Seas (© : RCCL)

Oasis of the Seas (225.000 tonneaux)

Construit par les chantiers STX de Turku, en Finlande, l'Oasis of the Seas a été livrée à la compagnie américaine RCCL le 28 octobre 2008. Long de 361 mètres pour une largeur de 47 mètres à la ligne de flottaison (jusqu'à 66 mètres au point le plus large), ce navire affiche une jauge de 225.000 tonneaux. Il dispose de 2704 cabines. D'un coût de 900 millions d'euros, il sera suivi, fin 2010, par un sistership, l'Allure of the Seas.


L'Independence of the Seas (© : STX EUROPE)

Freedom of the Seas (158.000 tonneaux)

Premier d'une série de trois navires commandés aux chantiers STX Europe (Turku) par RCCL, le Freedom of the Seas est entré en service en 2006. Long de 339 mètres pour une largeur de 38.6 mètres, il affiche une jauge de 158.000 tonneaux et dispose de 1817 cabines. D'un coût de 800 millions de dollars, il a été suivi par le Liberty of the Seas (2007) et l'Independence of the Seas (2008).


Le Norwegian Epic (© : NCL)

Norwegian Epic (+153.000 tonneaux)

Commandé en octobre 2006 aux chantiers de Saint-Nazaire (STX Europe), le Norwegian Epic sera livré à la compagnie américaine NCL en juin 2010. Long de 329 mètres pour une largeur de 40.6 mètres, sa jauge dépassera 150.000 tonneaux. D'un coût estimé entre 800 et 900 millions d'euros, il disposera de 2109 cabines. La construction d'un sistership a été annulée en 2008 par NCL.


Le Queen Mary 2 (© : CUNARD)

Queen Mary 2 (145.000 tonneaux)

Livré en décembre 2003 par les chantiers de Saint-Nazaire, le Queen Mary 2 est exploité par la compagnie britannique Cunard (filiale du groupe américain Carnival Corporation). Long de 345 mètres pour une largeur de 41 mètres, ce navire de 145.000 tonneaux dispose de 1310 cabines. Son coût, à l'époque, était de près de 800 millions de dollars. Le QM2 est resté, jusqu'à la mise en service de l'Oasis of the Seas, le plus long paquebot du monde.


Le Voyager of the Seas (© : RCCL)

Voyager of the Seas (138.300 tonneaux)

A l'issue d'une âpre bataille entre les chantiers français et finlandais, ces derniers ont décroché, en 1997, le projet Eagle. RCCL souhaitait alors disposer des premiers navires de plus de 100.000 tonneaux. Long de 311 mètres pour une largeur de 38.6 mètres, le Voyager of the Seas sortira des chantiers de Turku en 1999. Ce navire de 138.300 tonneaux dispose de 1557 cabines. Il sera suivi par quatre sisterships, les Explorer of the Seas (2000), Adventure of the Seas (2001), Navigator of the Seas (2002) et Mariner of the Seas (2003).


Le MSC Fantasia (© : MSC CRUISES)

MSC Fantasia (137.900 tonneaux)

Plus gros paquebot commandé jusqu'ici par un armateur européen, le MSC Fantasia a été livré en décembre 2008 par les chantiers STX de Saint-Nazaire. Long de 333 mètres pour une largeur de 38 mètres, ce bateau affiche une jauge de 137.900 tonneaux et dispose de 1637 cabines. D'un coût de 550 millions d'euros, il a été suivi, en juillet 2009, par un sistership, le MSC Splendida.


Le Carnival Dream (© : FINCANTIERI)

Carnival Dream (130.000 tonneaux)

Construit par les chantiers Fincantieri de Monfalcone, le Carnival Dream est entré en service en septembre 2009. Plus grand paquebot réalisé en Italie et plus grosse unité de la compagnie américaine Carnival Cruise Line, il mesure 306 mètres de long pour une largeur de 37 mètres. Affichant une jauge de 130.000 tonneaux, le Carnival Dream compte 1826 cabines. En 2011, Fincantieri livrera un sistersiph, le Carnival Magic. Le coût unitaire de ces navires dépasse 700 millions de dollars.


Le Disney Dream (© : MEYER WERFT)

Disney Dream (128.000 tonneaux)

Actuellement en construction aux chantiers Meyer Werft de Papenburg, en Allemagne, le Disney Dream a été mis sur cale en août 2009 et sera livré en 2011 à la compagnie américaine Disney Cruises. Long de 317 mètres pour une largeur de 36.8 mètres, ce navire de 128.000 tonneaux disposera de 1250 cabines. Il sera suivi d'un sistership, le Disney Fantasy, livrable en 2012. Le coût de chaque bateau dépasse 700 millions de dollars.


Le Celebrity Solstice (© : MEYER WERFT)

Celebrity Solstice (122.000 tonneaux)

Livré en novembre 2008 par Meyer Werft, le Solstice est la tête de série du programme Challenger, qui porte sur la réalisation de cinq nouveaux paquebots pour Celebrity Cruises, filiale du groupe américain Royal Caribbean. Long de 317 mètres pour une largeur de 36.8 mètres, le Celebrity Solstice affiche une jauge de 122.000 tonneaux et compte 1425 cabines. Son premier jumeau, le Celebrity Equinox, est entré en service en juillet 2008. Il sera suivi, l'an prochain, par le Celebrity Eclipse puis, en 2011 et 2012, par deux nouvelles unités.


L'Emerald Princess (© : FINCANTIERI)

Ruby Princess (116.000 tonneaux)

Construit par les chantiers Fincantieri de Monfalcone, le Ruby Princess est entré en service en novembre 2008. Commandé par Princess Cruises, filiale de Carnival Corporation, ce navire est la quatrième unité de la classe Caribbean Princess, ce dernier ayant été livré en 2004 (le Crown Princess en 2006 et l'Emerald Princess en 2007). Longs de 289.6 mètres pour une largeur de 36 mètres, ces navires de 116.000 tonneaux disposent de 1549 cabines.


Le Ventura (© : FINCANTIERI)

Ventura (116.000 cabines)

Dérivé des Caribbean Princess, le paquebot Ventura a été livré en 2008 à la compagnie P&O Cruise (groupe Carnival). Les caractéristiques générales sont quasiment identiques à celles des Princess, avec une longueur de 290 mètres, une jauge de 116.000 tonneaux et 1546 cabines. Un sistership du Ventura, l'Azura, sera livré par Fincantieri en 2010.


Le Costa Pacifica (© : COSTA CROISIERES)

Costa Concordia (114.500 tonneaux)

En 2006, la compagnie italienne Costa Croisières (groupe Carnival) a touché le Costa Concordia, premier d'une nouvelle série de 5 paquebots de 114.500 tonneaux. Longs de 290 mètres pour une largeur de 35.5 mètres, ces navires, construits en Italie par Fincantieri, comptent 1503 cabines. Après le Costa Concordia, le Costa Serena a été livré en 2007 puis le Costa Pacifica en mai 2009. Deux autres unités du même type entreront en flotte en 2011 et 2012.


L'Eurodam, d'Holland America Line (© : FINCANTIERI)

Une armada de navires de 80.000 à 110.000 tonneaux.

En plus des navires cités plus haut, une flotte très importante de navires de 80 à 110.000 tonneaux a été construite ces 10 dernières années. On citera notamment les trois Grand Princess (109.000 tx, 1296 cabines), les deux Coral Princess (92.000 tx, 987 cabines), les six Carnival Conquest (109.000 tx, 1483 cabines), les trois MSC Musica (92.000 tx, 1275 cabines - un quatrième livrable en 2010), les cinq Norwegian Star (92.000 tx, 1120 cabines), le Queen Victoria (90.000 tx, 984 cabines - un sistership, le Queen Elizabeth, sera livré en 2010 à Cunard), l'Eurodam (86.700 tx, 1050 cabines - un second, le Nieuw Amsterdam, sera livré à Holland America Line en 2010)...


Le France lors de ses essais (© : COLLECTION CHANTIERS DE L'ATLANTIQUE)

France/Norway (66.300 tonneaux, 2044 passagers)

Lancé en mai 1960 aux chantiers de l'Atlantique, en présence du général de Gaulle, le France effectue sa traversée inaugurale en février 1962. Plus grand paquebot de l'époque, le géant mesure 315.6 mètres de long pour une largeur de 33.7 mètres. Affichant une jauge de 66.300 tonneaux, il peut atteindre 31 noeuds de vitesse de croisière et transporter plus de 2000 passagers. Désarmé par la Compagnie Générale Transatlantique en octobre 1974, il est racheté en août 1979 par l'armement norvégien Klosters. Rebaptisé Norway, il subira, dès lors, plusieurs refontes, qui porteront sa jauge à 76.000 tonneaux et sa capacité à plus de 2500 passagers. Désarmé suite à l'explosion d'une chaudière en 2003, il sera ferraillé en 2008.


Le Queen Mary et le Queen Mary 2 à Long Beach (© : CUNARD)

Queen Mary (81.200 tonneaux, 2139 passagers)

Mis en service en 1936 pour le compte de la compagnie britannique Cunard, le Queen Mary affiche une jauge de 81.200 tonneaux. Il est donc plus gros que le Normandie mais moins long, puis qu'il ne mesure que 294 mètres (pour 36.1 mètres de large). Capable d'atteindre près de 33 noeuds, le navire ravira au liner français le titre de paquebot le plus rapide du monde. Armé par 1100 membres d'équipage, il pouvait embarquer 2139 passagers. Retiré du service en 1967, il a été transformé en hôtel à flot dans le port américain de Long Beach.


Le Normandie (© : FRENCH LINE)

Normandie (79.300 tonneaux, 1972 passagers)

Construit à Saint-Nazaire pour le compte de la Compagnie Générale Transatlantique, le Normandie est entré en service en mai 1935. Le plus grand paquebot d'alors devient également le navire le plus rapide du monde, traversant l'Atlantique à plus de 30 noeuds Long de 313.7 mètres pour une largeur de 36.4 mètres, le Normandie affichait une jauge de 79.300 tonneaux. Armé par 1345 membres d'équipage, il pouvait embarquer 1972 passagers dans trois classes. Immobilisé pendant la guerre à New York, le liner sera victime d'un incendie fatal en février 1942, alors qu'il est en train d'être reconverti en transport de troupes par l'US Navy.