Le dernier survivant de la bataille du Jutland cédé au musée de la Royal Navy

Dossier(s) : Royal Navy

Presque centenaire, le croiseur HMS Caroline, dernier bâtiment à avoir participé à la grande bataille navale du Jutland, en 1916, voit sa préservation assurée. A l’issue de longues négociations entre le gouvernement d’Irlande du Nord et le ministère britannique de la Défense, il a été convenu de céder ce monument historique au National Museum of the Royal Navy (NMRN). Le HMS Caroline, qui a servi jusqu’en 2011 de quartier général à la division nord-irlandaise de la réserve de la marine britannique (Royal Navy Reserve), va demeurer à Belfast, où le croiseur est amarré depuis 1924 au profit de la RNR. Ce changement de propriétaire va permettre de lancer un programme de restauration du bâtiment, qui sera ouvert au public et complètera la collection historique du nouveau quartier de Belfast consacré au Titanic.

Construit par le chantier Cammell Laird de Birkenhead en 1914, le HMS Caroline mesure 128 mètres de long pour 12.6 mètres de large. Ce bâtiment de 4700 tonnes en charge, capable d’atteindre la vitesse de 28 nœuds, faisait partie de la série des 28 croiseurs légers de la classe C. Il était armé par un équipage de 325 hommes disposait de quatre canons de 152 mm, deux canons de 76 mm et quatre tubes lance-torpilles.

 

Le HMS Caroline (© : ROYAL NAVY)

Le HMS Caroline (© : ROYAL NAVY)

 

Le HMS Caroline partie de la Grande Flotte conduite par l’amiral Jellicoe, le 31 mai 1916, lors de la bataille navale majeure de la première guerre mondiale. Au cours de cet engagement titanesque, 151 bâtiments britanniques (dont 28 cuirassés et 9 croiseurs de bataille) affrontèrent 99 unités de la marine allemande (dont 22 cuirassés et 5 croiseurs de bataille) au large du Jutland, en mer du Nord. Le combat se traduisit par une victoire tactique pour la Hocheseeeflotte du Kaiser, emmenée par l’amiral Scheer, mais la Grand Fleet britannique, plus puissante, poussa les Allemands au repli vers leurs ports, d’où ils ne sortirent plus jusqu’à la fin de la guerre.  Plus de 8000 marins moururent au cours de la bataille, dont 6000 britanniques, en grande partie les équipages des croiseurs de bataille HMS Invincible, HMS Indefatigable et HMS Queen Mary, coulés par leurs homologues allemands, moins lourdement armés mais plus résistants.

 

La Grand Fleet britannique  (© : ROYAL NAVY)

La Grand Fleet britannique  (© : ROYAL NAVY)