Défense
ABONNÉS

Actualité

Le dundee Mutin fête ses 90 ans

C'était le 19 mars 1927. Le chantier Florimond Guignardeau des Sables d'Olonne qui avait répondu à une commande de la Direction des Constructions Navales de Brest, mettait à l'eau un cotre en bois, baptisé le Mutin. Cette unité, construite sur le modèle des thoniers à voiles de l'époque était destinée à l'instruction des pilotes de la marine à l'école de Saint-Servan. 

Construit en chêne, son grand mât est en pin d'Oregon et son pont en sapin du Nord. Après une vie particulièrement bien remplie, marquée par des épisodes parfois très mouvementés, notamment durant la seconde guerre mondiale où il s'illustra, sous pavillon britannique, il était basé à l'époque en Cornouailles anglaise, lors d'opérations de sabotage et de renseignement. Ceci pour le compte du SOE ( Special Operations Executive) organisme clandestin créé en juillet 1940 pour des opérations secrètes dans les pays occupés par les allemands. 

Retour en France 

Revenu en France à la libération le Mutin est réaffecté en 1946 à l'Ecole de Pilotage, puis au groupe «Richelieu » avant de recevoir son affectation actuelle à l'Ecole Navale. Il sert depuis à la formation des élèves-officiers mais également pour la formation au brevet élémentaire, au certificat d'aptitude technique pour les manoeuvriers ou les timoniers. Toujours vaillant, le voilier-école de la marine nationale fêtera aujourd'hui samedi ses 90 ans. Il a effectué cette semaine un passage sur l'aire de carénage du port de plaisance du Moulin Blanc. Un passage qui a permis le remplacement de son ancienne hélice par une autre hélice pas à droite- plus efficace lors des accostages en Penfeld, bâbord à quai. 

Le nonagénaire va maintenant, sous les ordres du maître-principal Mikaël Abiven, reprendre ses missions de formation pour les élèves de la préparation militaire marine ou au B.A.T. avant de rendre visite à l'île d'Yeu, sa ville marraine. Il appareillera ensuite début juin pour une mission d'un mois et demi qui le conduira aux Pays-Bas à Den Helder puis le nord Ecosse avec une traversée du canal Calédonien puis des escales en Irlande et Cork et Dublin. 

Un article de la rédaction du Télégramme

Voir notre reportage à bord du Mutin, à l'occasion de ses 85 ans