Le Garibaldi reclassé en porte-hélicoptères d’assaut

Dossier(s) : marine italienne

La marine italienne a reclassé le Garibaldi en tant que porte-hélicoptères d’assaut. Dans sa fonction de porte-aéronefs, le bâtiment est remplacé par le nouveau Cavour, livré en 2008 par Fincantieri et désormais totalement opérationnel, avec un groupe aérien embarqué constitué d’avions à décollage court et appontage vertical AV-8B Harrier (et plus tard des F-35B), ainsi que des hélicoptères.

Admis au service actif en 1985, le Garibaldi mesure 180.2 mètres de long et présente un déplacement de 13.850 tonnes en charge. Doté pour son autodéfense, dont  deux systèmes surface-air avec missiles Aspide, trois tourelles doubles de 40mm, ainsi que deux lance-leurres SCLAR, ce bâtiment peut embarquer 16 hélicoptères, 12 machines de type Sea King pouvant être logées dans son hangar.

 

Le remplaçant potentiel du Garibaldi (© FINCANTIERI)

Le remplaçant potentiel du Garibaldi (© FINCANTIERI)

 

Le Garibaldi restera en service jusqu’en 2020, année où il doit être remplacé par un nouveau bâtiment de projection de 20.000 tonnes disposant d’importantes capacités aériennes, mais aussi amphibies (mises en œuvre d’engins de débarquement), ce dont est dépourvu le Garibaldi. « Le nouveau rôle du Garibaldi permettra de compenser la perte progressive des navires amphibies actuels en faisant la jonction jusqu’à l’entrée en service de nouvelles unités. Cela permettra à la marine de maintenir la spécialité d’assaut amphibie, fondamentale pour la capacité nationale de projection depuis la mer », explique la marine italienne.

Au moins un autre bâtiment de projection de nouvelle génération est prévu afin de remplacer les trois unités du type San Giorgio, mise en service en 1988 et 1994 et qui seront progressivement désarmées dans les prochaines années.

 

- Voir notre reportage réalisé en 2009 sur le Garibaldi 

 

Bâtiment du type San Giorgio (© MARINA MILITARE)

Bâtiment du type San Giorgio (© MARINA MILITARE)