Vie Portuaire

Actualité

Le paquebot Costa Pacifica se replie sur la rade Toulon

En raison des mauvaises conditions météorologiques régnant sur Marseille, le paquebot Costa Pacifica n’a pas pu accéder hier au port phocéen. Il s’est donc replié, une nouvelle fois, vers la rade de Toulon, plus abritée, et s’est amarré au môle de La Seyne-sur-Mer. Le même scénario s’était produit le 29 novembre dernier, date à laquelle la compagnie italienne Costa Croisières avait été contrainte de dérouter sur Toulon non seulement le Costa Pacifica, mais également l’un de ses sisterships, le Costa Favolosa, les deux navires de 290 mètres de long et 114.500 GT, capables d’accueillir 3800 passagers, devant initialement faire escale à Marseille.

 

 

Le Costa Pacifica (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

 

En 2012, les ports de Toulon et La Seyne-sur-Mer ont accueilli 15 paquebots n’ayant pas pu entrer à Marseille à cause d’un vent trop fort pour franchir la passe Nord, passage obligé vers le terminal croisière situé dans les bassins phocéens. Pour solutionner ce problème, le Grand Port Maritime de Marseille a décidé de lancer un grand chantier d’amélioration des accès de la passe nord. Ces travaux, qui devraient être achevés en 2016, permettront aux grands paquebots d’accéder au port dans des conditions de vent plus sévères. On notera qu'en dehors du Costa Pacifica, le MSC Splendida a lui aussi été contraint de renoncer à son escale marseillaise dimanche. Il s'est finalement replié vers Saint-Tropez. 

 

 

Le Costa Pacifica et le Costa Favolosa à Toulon le 29 novembre dernier.

(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Ports de Toulon et La Seyne-sur-Mer