Le patrouilleur néerlandais Zeeland reçoit son mât intégré

Dossier(s) : Marine néerlandaise Damen Thales

Le Zeeland, second des quatre patrouilleurs hauturiers néerlandais du type OGPV (Ocean Going Patrol Vessel), a reçu son mât intégré. Du type I-Mast 400, développée et réalisée par Thales, l’imposante structure, d’un poids de 52 tonnes et d’une hauteur de 13.6 mètres, a été posée sur le bâtiment par son constructeur, Damen, dans un dry dock couvert où se trouvait également le Holland, tête de série du programme OGPV. Ces bâtiments sont les premiers patrouilleurs à être dotés de ce concept de mâture regroupant l’essentiel des moyens de détection et de communication. L’I-M400 intègre, en effet, un radar de veille-air à longue portée Smile (SeaMaster 400), capable de détecter des aéronefs à  250 km. Disposant de quatre antennes fixes, ce senseur offre une détection permanente à 360 degrés. Il en va de même pour le radar de veille-surface Seastar, optimisé pour la détection de petits mobiles, comme des semi-rigides et des jet-skis. Toujours dans un souci de se prémunir contre les menaces asymétriques, l’I-M400 dispose d’un système électro-optique (vidéo TV et infrarouge) de surveillance et d'alerte Gatekeeper, lui aussi panoramique. Les OGPV bénéficient, grâce à ces équipements, de capacités de détection équivalentes à celles d’une frégate.

 

 

Le Zeeland reçoit son I-Mast 400 (© : DAMEN)

Le Zeeland reçoit son I-Mast 400 (© : DAMEN)

 

Le Zeeland reçoit son I-Mast 400 (© : DAMEN)

Le Zeeland reçoit son I-Mast 400 (© : DAMEN)

 

Le Zeeland (© : DAMEN)

Le Zeeland (© : DAMEN)

 

Le Zeeland et le Holland (© : DAMEN)

Le Zeeland et le Holland (© : DAMEN)

 

Le Zeeland et le Holland (© : DAMEN)

Le Zeeland et le Holland (© : DAMEN)

 

Le Zeeland et le Holland (© : DAMEN)

Le Zeeland et le Holland (© : DAMEN)

 

Le Zeeland et le Holland (© : DAMEN)

Le Zeeland et le Holland (© : DAMEN)

 

 

Longs de 108 mètres pour une largeur de 16 mètres, les nouveaux patrouilleurs néerlandais présentent un déplacement de 3750 tonnes en charge. Armés par un équipage d’une cinquantaine de marins, ils mettent en œuvre une tourelle de 76mm et des affûts télé-opérés, un de 30mm (Marlin) et deux de 12.7 mm, toute l’artillerie étant fournie par l’Italien OTO-Melara. Les bâtiments peuvent également embarquer un hélicoptère NH90 et deux embarcations rapides de 11 mètres de type FRISC (Fast Raiding Interception Special Forces Crafts) développées par la société britannique MST.

On notera que les quatre OGPV ont été initialement livrés par Damen sans leur mât intégré, qui a été réalisé indépendamment par Thales pour être installés ensuite. Cela a permis de dé-corréler la construction et les essais des bateaux de la fabrication et la mise au point des nouveaux mâts intégrés, sachant que les patrouilleurs disposent en plus de l’IM-400 de deux radars de navigation, suffisants pour leur permettre d’évoluer en mer. C’est d’ailleurs sans son I-Mast que le Friesland, troisième bâtiment de la série, a été admis au service opérationnel cette semaine et va partir pour une mission de plusieurs mois dans les Antilles néerlandaises, où il participera notamment à la lutte contre le narcotrafic. A son retour, il recevra son mât, tout comme le quatrième et dernier OGPV, le Groningen.

 

 

- Voir notre reportage sur le patrouilleur Holland

 

 

Le Holland et le Zeeland (© : DAMEN)

Le Holland et le Zeeland (© : DAMEN)

 

Le Zeeland et le Holland (© : DAMEN)

Le Zeeland et le Holland (© : DAMEN)