Le plus grand navire de guerre de tous les temps

Dossier(s) : US Navy
On ne connaît pas encore son nom mais il sera américain et ses dimensions seront impressionnantes : 345 mètres de long, plus de 80 de large, un tonnage qui avoisinera 100.000 tonnes… Le programme CVN 21 de l’US Navy a passé un jalon important avec le découpage, le 11 août dernier, de la première tôle du futur porte-avions. Construit aux chantiers de Newport News, le CVN 78 sera mis sur cale en 2008 pour une admission au service actif en 2014. Avant le lancement général du montage, prévu en 2007, cette période de « pré-construction » permet aux industriels de vérifier la stratégie retenue et les nouveaux équipements nécessaires à la réalisation du challenge technologique que constitue le programme CVN 21. C’est le cas, par exemple de la machine de découpage laser ESAB Avenger 3 – Telerex, utilisée pour la première fois pendant la cérémonie ou encore de l’inauguration des nouvelles unités couvertes d’assemblage modulaire et de pré-armement. Ces infrastructures, réalisées à l’occasion de la construction du porte-avions, permettront aux ouvriers de travailler quelque soient les conditions météo et de pousser au maximum le pré équipement des blocs qui seront assemblés dans la cale.

Porte-avions de nouvelle génération

Doté de catapultes électromagnétiques, le CVN 78 pourra mettre en œuvre 60 aéronefs et sera équipé, pour son autodéfense, de deux lanceurs verticaux QPELS Mk 56 (24 cellules pour missiles ESS) et de deux systèmes RAM (missiles à très courte portée). Grâce aux réacteurs nucléaires de nouvelle génération, les S 9 G, la puissance électrique atteindra 90.000 kW, soit 25% de plus que sur la génération précédente. Ces réacteurs sont par ailleurs conçus pour durer toute la vie du navire, sans avoir besoins de recharger les cœurs en combustible, opération longue et très coûteuse. Le programme CVN 21 doit comprendre deux unités, dont le premier remplacera l’USS Enterprise (en 2014) et le second l’USS John F. Kennedy (en 2018). Le coût unitaire de ces porte-avions nucléaires s'élève à 8 milliards de dollars auxquels s'ajoutent 5,6 milliards pour les études.
A noter qu’avant les CVN 78 et CVN 79, la marine américaine touchera le George H. W. Bush (CVN 77), également en construction aux chantiers Northrop Grumman de Newport News. Dérivé du Theodore Roosevelt, il sera lancé en février prochain et remplacera le Kitty Hawk en 2008.