Défense

Actualité

Le remplacement des trois dernières FREMM par des FTI n’est plus tabou

Après avoir assuré avant l’été que les 11 frégates multi-missions (FREMM) commandées pour la Marine nationale seraient bien construites, le ministre de la Défense fait évoluer son discours. « La France a besoin de ses 11 frégates et donc on les construira. Cela dit, il faudra réfléchir à la définition de la future frégate de taille intermédiaire (FTI) pour en faire un navire qui satisfasse la marine française et qui soit exportable. On verra si les trois dernières frégates seront des FREMM ou des bâtiments de nouvelle génération. J’ai annoncé que je prendrai la décision fin 2016 », a expliqué Jean-Yves Le Drian dans un entretien publié mardi par Les Echos.

Alors que les huit premières FREMM ont été commandées en novembre 2005, les trois suivantes l’avaient été en septembre 2009. Un avenant au contrat est néanmoins en cours de négociation avec DCNS afin de transformer le second contrat en tranche optionnelle, qui sera ou non affermie en 2016. Le premier contrat va quant à lui évoluer, avec un nouvel étalement de la cadence de production, qui devrait passer de 10 à 12 mois entre deux livraisons. Les FREMM 7 et 8 seront, de plus, des bâtiments ayant des capacités de défense aérienne renforcées, permettant d’assurer le remplacement, au début de la prochaine décennie, des Cassard et Jean Bart. Initialement, ces « FREDA », comme on les appelle, devaient être les dernières de la série soit les FREMM 10 et 11.

Concernant les FTI, ce projet en est encore à ses balbutiements. On évoque des bâtiments de 3000 à 4000 tonnes, qui pourront remplacer les cinq La Fayette, mises en service entre 1996 et 2001.