Les élèves de l'ENSM mettent le cap sur l'Arctique

Dossier(s) : Ecole Nationale Supérieure Maritime (ENSM)

L'ouverture des routes du Nord aux abords du continent Arctique, le développement de l'exploitation pétrolière, la fonte des glaces et les bouleversements climatiques... Autant de  facteurs qui mettent actuellement les zones polaires au cœur des préoccupations économiques, écologiques et géopolitiques mondiales. Et les futurs officiers et ingénieurs de la Marine marchande feront partie des principaux acteurs à éprouver ce milieu. 

C'est pour cette raison qu’une quinzaine d’étudiants et d’enseignants du centre havrais de l’Ecole Nationale Supérieure Maritime (ENSM), entreprennent une expédition au-delà du cercle arctique. Ils veulent appréhender cet environnement et approfondir leurs connaissances dans les domaines de la navigation astronomique, la météorologie, les radiocommunications et la navigation en zones polaires.
Ainsi, du 6 au 13 février, le projet Arctique, mené par des étudiants en deuxième année et leurs enseignants, se déroulera dans l'extrême Nord finlandais à plus de 400 km du cercle polaire arctique, dans la région d'Ivalo.
 
 
De nombreuses applications pratiques pour la marine marchande
 
 
L’hiver 2013 marque un pic majeur de l’activité solaire sur un cycle d’une dizaine d’années et représente donc une opportunité unique pour l’observation des phénomènes liés aux éruptions solaires. Les tempêtes solaires entrainent un bombardement de particules électromagnétiques. Elles se manifestent sur Terre par de spectaculaires aurores boréales et sont à l’origine d’importantes perturbations au niveau des radiocommunications et de la radionavigation.
Pour les élèves officiers, ce séjour sera l’occasion de nombreux apprentissages. Il s'agira d'approfondir les connaissances en astronavigation par des applications pratiques (identification d'astres, mesures de hauteur, calculs de positions), d'appréhender les principes et contraintes de la navigation en zone polaire (moyens de positionnement et de radiocommunication exploitables, cartes polaires, principe de la navigation-grille, problèmes et prévision de givrage, observation des perturbations radioélectriques), ou encore de consolider les compétences en météorologie polaire ( interprétation du ciel, lecture de cartes pointées, exploitation des cartes de glaces, études des conséquences des photométéores et électrométéores tels que les aurores boréales sur les équipements radioélectriques, réalisation de prévisions à partir de cartes de surface et d'altitude).
 
 
Un projet audacieux à partager
 
 
Pour l’équipe du projet Arctique ENSM 2013, ce voyage d’étude est aussi l’occasion d’aider le grand public à découvrir ou mieux connaître l’astronomie. Le partage prendra la forme d’ateliers avant le départ pour la Laponie, et de  conférences au retour. Pendant son séjour dans le Grand Nord, l’équipe mettra chaque jour des informations en ligne sur la page Facebook  de l’ENSM et sur le site www.supmaritime.fr.
Ecoles, associations, entreprises, espaces commerciaux… sont autant de lieux d’intervention possibles pour expliquer la manipulation du sextant, la navigation, les cartes, le ciel et les aurores boréales.
Pour réaliser le projet  Arctique ENSM 2013, l’équipe recherche  des partenaires qui seront associés à toutes les étapes de cette grande aventure.