Divers

Culture

Livre : Le Port de Nantes a 3000 ans

10 ans après sa première parution, le livre de Catherine Decours "Le port de Nantes a 3000 ans" vient d'être réédité par le Port Autonome de Nantes Saint-Nazaire. "Le Port de Nantes a 3000 ans" a été revu et augmenté par Catherine Decours depuis sa première édition en 1996. Une réédition qui s'explique par la découverte de nouveaux éléments qui viennent enrichir trois périodes en particulier : Si, pour les temps anciens, on n'en sait guère plus qu'il y a dix ans sur l'emplacement du Corbilo, on cerne beaucoup mieux les motivations des historiens qui le cherchent et souvent le trouvent... Pour le XVIIIème siècle, les travaux de l'historien nantais, Olivier Pétré-Grenouilleau, spécialiste de la question de l'esclavage et de la traite négrière au XVIIIe siècle, ont permis de mieux connaître cette phase de l'histoire du port. Enfin, pour ce qui concerne l'histoire récente, l'ouvrage s'attarde bien évidemment sur les dix années qui viennent de s'écouler, alors que le Port Autonome de Nantes Saint-Nazaire ne cesse de se développer. Son trafic de 24,6 millions de tonnes en 1996 a atteint, en 2005, 34,5 MT. Port généraliste, il montre de remarquables capacités d'adaptation. Il procède ainsi à une véritable réindustrialisation de l'estuaire, notamment avec les industries liées au développement durable et à la construction (ciment). Il développe sa capacité à fournir de l'énergie pour alimenter le boom résidentiel de l'Ouest et développe des projets d'envergure avec l'autoroute maritime transgascogne.

Une histoire maritime née du minerai d'étain

Le port de Nantes, né de la présence de minerai d'étain dans la région, est l'un des plus vieux ports de France. On découvrira au fil des pages, les mystères - toujours inviolés - de l'antique Corbilo, la renaissance du Portus Namnetum, les luttes de l'évêque Félix, les ravages des invasions et des guerres civiles, les bienfaits de Pierre de France et les malheurs apportés par l'ambition du duc de Mercoeur, le rôle des pirates et celui des galères et, bien avant la création de l'Europe, la place tenue par les Espagnols et les Hollandais. Ce faisant, on devine peu à peu quel esprit - tout spécial - a pu conduire les Nantais dans la conduite des affaires de leur port. On découvre aussi quelles étonnantes facultés de rebondissement possédait ce port qui, classé en 1664 au huitième rang des ports de France - derrière Honfleur - allait être un siècle plus tard le premier d'Europe. Après le XVIIIe siècle dont la fortune reposa sur la traite négrière et les débuts du XIXe qui virent le retour d'un trafic devenu illégal, viendra le temps des reconversions et, avec lui, l'épopée des grands chantiers navals. Cette remarquable capacité de renouvellement amènera en 1966 les ports de l'estuaire à unir leurs forces dans un organisme unique, le Port Autonome de Nantes Saint-Nazaire aujourd'hui leader de la façade atlantique ; ses réussites, ses projets et ses espoirs s'inscrivent dans le cours d'une histoire qui a près de 3000 ans.

L'auteur, Catherine Decours : Catherine Decours est originaire du Haut-Beaujolais. Après avoir suivi ses études d'histoire-géographie à la Sorbonne, elle arrive à Nantes où elle suivra les cours d'André Vigarié, spécialiste de géographie portuaire à la faculté des Lettres. L'historienne a exercé la fonction de vice-chancelier de l'Académie de Bretagne. Aujourd'hui, Catherine Decours anime avec Jean Amyot d'Inville et Jean-Yves Paumier "Le Café littéraire"qu'elle a crée au Centre de Communication de l'Ouest à Nantes. Son dernier ouvrage, portant sur l'histoire de la frégate "La Méduse", bâtie à Paimboeuf et armée à Nantes, vient d'être couronné par l'Académie de la Marine.
_________________________________________________

LE PORT DE NANTES A 3000 ANS

Catherine Decours,

Editions Giotto - 2006.