Vie Portuaire

Analyse

L'organisation sociale de la manutention : exemples européens

Elément indispensable de la compétitivité portuaire, la manutention des marchandises demeure une activité sensible dans de nombreux ports européens, chaque Etat traitant le sujet au regard de son histoire, de son socle social, de son organisation portuaire et de ses objectifs. La question de la manutention est triple : elle comprend un volet capitalistique avec l'analyse des sociétés de manutention, un volet traitant de la propriété des outillages et un volet social. D'une indéniable actualité en France, le volet social trouve également des résonnances ailleurs en Europe et notamment en Italie et en Espagne. Cette nouvelle synthèse de l'Institut Supérieur d'Economie Maritime (ISEMAR) permet de faire un point sur les modalités de certaines réformes sociales du secteur de la manutention, d'en comprendre les assises et les enjeux ainsi que de les replacer dans une approche comparatiste européenne.

- LIRE LA NOTE DE L'ISEMAR SUR LA MANUTENTION PORTUAIRES
_______________________________________________

L'Institut Supérieur d'Economie Maritime a été créé en 1997. Pole unique en France, l'ISEMAR est, à la fois, un centre de recherche, un formidable outil de collecte et de diffusion de l'information, ainsi qu'une structure de conseil, à destination des collectivités locales et des acteurs privés du monde maritime et portuaire. Soutenu par la ville de Saint-Nazaire, Nantes Métropole, la Chambre de Commerce et d'Industrie de Nantes Saint-Nazaire et l'Union maritime locale, L'ISEMAR, s'il reste ancré dans l'estuaire de la Loire, s'adresse à l'ensemble de la communauté maritime nationale et européenne.

- Plus d'informations sur le site de l'ISEMAR

- Ecoutez l'Interview de Paul Tourret, directeur de l'ISEMAR


Les analyses de l'ISEMAR