Défense

Actualité

Navantia présente le BAM à l’Afrique du sud

Le nouveau patrouilleur hauturier espagnol est en opération de séduction, cette semaine, en Afrique du Sud. Du 19 au 22 décembre, le Relampago est en escale au Cap, où Navantia et les autorités espagnoles présentent les capacités de cet OPV (Offshore Patrol Vessel), proposé à la marine sud-africaine dans le cadre du futur programme BIRO, qui doit voir la réalisation de trois patrouilleurs océaniques. En compétition notamment avec le modèle français Gowind OPV, de DCNS, les Espagnols font notamment valoir que leur bâtiment a déjà réalisé, avec succès, différentes missions outre-mer, dont un déploiement réussis, à l’été dernier, dans le cadre de l’opération européenne Atalante de lutte contre la piraterie au large de la corne d’Afrique. A cette occasion, le Relampago s’est notamment illustré en portant assistance à 68 personnes en détresse dans une embarcation en panne de moteur au large de la Somalie.

 

Le Relampago sauvant des migrants au large de la Somalie (© : EUNAVFOR)

 

Troisième unité du type BAM (Buque de Accion Maritima), dont la tête de série, le Meteoro, est entrée en service en juillet 2011, le Relampago mesure 93.9 mètres de long pour 14.2 mètres de large. Affichant un déplacement de 2575 tonnes en charge, ce grand patrouilleur, conçu pour les missions océaniques, présente une autonomie très importante, soit 8000 milles à 15 nœuds et une quarantaine de jours d’opérations, avec une vitesse maximale de 21 nœuds. Armé par 35 marins, il dispose de logements pour 35 passagers, par exemple des forces spéciales, qui peuvent être mise en œuvre au moyen d’embarcations rapides. Le bâtiment dispose également d’une plateforme et d’un hangar pour un hélicoptère, et peut embarquer des conteneurs sur la plage arrière. Son armement, axé sur l’artillerie, comprend une tourelle de 76mm et deux canons de 25mm, ainsi que des mitrailleuses.

Un quatrième BAM, le Tornado, doit prochainement entrer en service au sein de l’Armada.

 

 

Navantia