Construction Navale

Reportage

Offshore : STX impose ses nouveaux designs

STX OSV Design a remporté un succès assez remarquable et révélateur en plaçant, auprès de la compagnie norvégienne Farstad Shipping, son nouveau design de navires dotés d'une étrave à brion. Pour un montant de 207 millions de dollars, Farstad a commandé trois Plateform Supply Vessels du type PSV 08 Clean Design. Ces navires, dédiés aux services à l'offshore, mesureront 81.7 mètres de long pour 18 mètres de large. Construits par les chantiers STX de Langsten, en Norvège, ils sont livrables en 2011 et 2012. Le confort des aménagements est présenté comme particulièrement soigné, chaque navire étant capable d'accueillir 30 personnes. La puissance installée offre une bonne marge de sécurité pour l'usage simultané de tous les systèmes, même pendant une opération de maintenance lourde sur l'un des générateurs. Le dispositif prévu irait même bien au delà de la réglementation DP class 2. De plus, l'ergonomie des postes de travail et la sécurité du personnel de pont seraient très supérieures aux standards courants et, dit-on, sans commune mesure avec les navires construits dans les pays émergents. En somme, STX a « mis le paquet » pour séduire les grands groupes travaillant à l'offshore, à commencer par Farstad.


Navire doté d'une étrave à brion (© : STX OSV)

Incursion dans un pré-carré de Rolls-Royce

Pour STX OSV (ancienne division Offshore and Specialized Vessels appartenant désormais à une société basée et cotée à Singapour - mais toujours détenue à plus de 68% par STX Europe), le contrat signé avec la compagnie norvégienne est crucial à plus d'un titre. D'abord, il permet au constructeur de conquérir un acteur très important dans le domaine offshore et, au passage, de porter un coup à son concurrent Rolls-Royce. Car le groupe britannique, avec ses filiales norvégiennes, notamment les bureaux d'études développant les UT Design depuis plus de 30 ans, est le fournisseur historique et jusqu'ici exclusif de Farstad. Ce dernier a notamment touché, en 2009, le Far Samson (UT 761 CD), plus puissant bâtiment offshore du monde. Certes, en même temps que les trois PSV 08 CD, Farstad a aussi signé pour un UT 754 WP, permettant à Rolls-Royce d'enregistrer la première commande de son nouveau design perce-vague, dévoilé l'an dernier. Mais STX emporte quand même l'essentiel de la commande, soit 207 millions sur un montant global de 226 millions. Et ce contrat lui permet de prendre l'ascendant sur son concurrent dans la guerre des designs de nouvelle génération, puisque les trois futurs PSV 08 CD de Farstad portent à 20 le nombre de navires commandés munis d'étrave à brion.


L'étrave à brion (© : NORSK SKIPSFARTS FORUM)

L'étrave à brion

Le nouveau design proposé par STX OSV a été étudié par les bureaux du groupe à Ålesund, en Norvège, dans la même région où Rolls-Royce, à Ulsteinvik, imagine les célèbres UT. Plutôt que l'étrave inversée X-BOW développée par Ulstein, un autre concurrent, et le perce-vague de Rolls-Royce, STX a donc choisi la voie de l'étrave à brion, qui donne aux bateaux une ligne bien spécifique. La forme très travaillée du brion surplombant l'étrave vise à faire glisser le navire sur des vagues moyennes, inférieures à 5 mètres. « L'étrave coupe les vagues par le dessus, à la manière d'une scie, par opposition aux haches et aux coins des étraves classiques. Cette configuration particulière permet de limiter le tangage du navire en étalant dans le temps l'entrée dans les vagues, et d'augmenter la plage d'efficacité du bulbe, qui continue de travailler dans un flux "aplati", au lieu de sortir partiellement de l'eau. La réduction des mouvements de la carène réduit la résistance ajoutée pour une part importante, bien que l'action submergeante du brion sur le bulbe soit la plus visible », explique un architecte naval.


(© : STX OSV)

D'après les tests effectués par STX, ce design permettrait de réduire la consommation de 15% par vent debout dans des vagues de 3 mètres, conditions de mer que l'on trouve environ 250 jours par an en mer du Nord. Le principe de l'étrave à brion serait donc parfaitement adapté aux services à l'offshore dans cette région, d'autant que les transbordements entre plateformes et navires s'effectuent par dans des conditions de mer relativement favorables, soit généralement moins de 3 mètres de vagues.
Le premier navire à adopter le nouveau design de STX, du type AH 04 CD, est en phase finale d'achèvement aux chantiers STX d'Aukra.


Le premier navire doté d'une étrave à brion (© : NORSK SKIPSFARTS FORUM)


Le chantier d'Aukra, en Norvège (© : STX OSV)

Concepteur et constructeur

STX OSV regroupe les anciens chantiers norvégiens Aker qui, au fil des années, ont développé des bureaux d'études concevant des designs propres au groupe. Cela n'empêche pas STX de réaliser des navires adoptant des designs extérieurs, comme des UT de Rolls-Royce (qui ne dispose pas de chantier), à l'image du Far Samson. Mais la part des designs STX n'a cessé de croître, bénéficiant notamment des importants investissements consentis par le groupe en matière de recherche et développement, comme le programme Ecorizon. Alors que l'industrie offshore cherche, en permanence, à rendre son outil naval plus efficient, les armateurs doivent également, de plus en plus, composer avec une règlementation plus stricte d'un point de vue environnemental. La recherche d'économies et les efforts liés à la protection de la nature sont d'ailleurs souvent liés et se rejoignent pour concevoir des navires plus sûrs et optimisés, par exemple en étant moins gourmands en énergie. PSV, remorqueurs ravitailleurs releveurs d'ancres, navires d'intervention ou de construction... Les bateaux développés pour l'offshore sont devenus de petits bijoux de technologie. Dans ce secteur, où la concurrence est très vive, les innovations se multiplient. C'est le cas pour les nouveaux designs d'étrave, mais aussi en matière de propulsion. Ainsi, STX OSV a remporté, cette année, plusieurs commandes de PSV propulsés au gaz naturel liquéfié. L'un d'entre eux (type PSV 06 GNL), destiné à Olympic Shipping, cumulera d'ailleurs une propulsion au GNL et une étrave à brion.


Vue du PSV 06 GNL qui sera livré en 2012 à Olympic Shipping (© : STX OSV)

STX EUROPE / STX FINLAND