Marine Marchande

Analyse

Piraterie : Perturbation de l'économie maritime?

Peu de sujets ont autant mis le monde maritime en ébullition que la question de la piraterie maritime qui, lorsqu'elle sembla étouffée dans les détroits d'Asie du Sud-Est, connut une réémergence africaine médiatiquement très inquiétante. Menace pesant sur la mondialisation pour certains, épiphénomène pour d'autres, la piraterie maritime revêt de multiples formes, toutes très spatialisées et qui impactent de manière différenciée le commerce maritime mondial. L'impact de la piraterie sur le navire, son équipage et sa cargaison, c'est-à-dire sur les trois objets potentiels de la menace, est souvent ignoré. Si le débat fait rage quant aux causes et aux traitements, c'est l'étude de ces objets qui peut contribuer à une meilleure compréhension du phénomène. L'Institut Supérieur d'Economie Maritime (ISEMAR) nous propose son analyse sur la question.

LIRE LA NOTE DE SYNTHESE SUR LA PIRATERIE

Voir la carte de l'évolution de la piraterie en 2009/2010
_______________________________________________

(*) L'Institut Supérieur d'Economie Maritime a été créé en 1997. Pole unique en France, l'ISEMAR est, à la fois, un centre de recherche, un formidable outil de collecte et de diffusion de l'information, ainsi qu'une structure de conseil, à destination des collectivités locales et des acteurs privés du monde maritime et portuaire. Soutenu par la ville de Saint-Nazaire, Nantes Métropole, la Chambre de Commerce et d'Industrie de Nantes Saint-Nazaire et l'Union maritime locale, L'ISEMAR, s'il reste ancré dans l'estuaire de la Loire, s'adresse à l'ensemble de la communauté maritime nationale et européenne.

- Plus d'informations sur le site de l'ISEMAR

- Ecoutez l'Interview de Paul Tourret, directeur de l'ISEMAR


Les analyses de l'ISEMAR