Piriou achève son 100ème crew boat

Dossier(s) : Piriou

Le constructeur français a franchi une étape symbolique en livrant, le 24 janvier, son 100ème navire de transport de passagers et de fret.  Ce « crew boat », comme on dit dans le secteur de l’offshore, est le Bourbon Shamal, un FPSV (Fast Passenger & Supply Ship) de 53.4 mètres de long et 10 mètres de large. Ce navire a été réalisé par la filiale vietnamienne de Piriou, SEAS, qui a construit 36 crew boats depuis 2007, alors que le chantier du groupe au Nigéria (WASS) en a produit 40 autres depuis 2005, quelques 24 unités supplémentaires ayant vu le jour en France depuis 1995. Piriou est, ainsi, devenu l’un des leaders mondiaux pour la construction de crew boats en aluminium.

 

 

Le premier crew boat (1995) et le dernier-né de Piriou (© : PIRIOU)

Le premier crew boat (1995) et le dernier-né de Piriou (© : PIRIOU)

 

Le Bourbon Sirocco (© : PIRIOU)

La gamme de FPSV (© : PIRIOU)

 

 

Implantation internationale

 

 

Construits sous licence d’architectes (Mauric, Bigoin, Allais, Piriou Ingénierie), les 100 navires de 18,19, 20, 25, 26, 34, 36 et 53 mètres réalisés ces 18 dernières années sont exploités en Afrique de l’Ouest, en Asie, en Amérique du Sud et centrale, au profit des grands champs pétroliers et gaziers offshores. La France a été le berceau de ces projets, accueillant essentiellement la construction des prototypes avant de passer le relai à la production en série réalisée au Nigeria, pour cause de « cabotage Act » imposant des constructions locales, puis au Vietnam où la conjugaison des effets de série et des coûts plus bas permet la production d’unités à un prix très compétitif dans des délais très serrés.

En étant présent en Afrique et en Asie, Piriou bénéficie, par ailleurs, d’une proximité avec de grandes zones d’exploitation de ces navires. « Notre couverture presque mondiale nous permet de fournir à nos clients, armateurs du secteur pétrolier offshore, des solutions sur mesure liée à leur géographie d’opérations, à des prix et délais particulièrement adaptés. Cette centième unité marque à la fois une montée en gamme en termes de dimensions et de performances », explique Pascal Piriou, patron du groupe, dont le siège est à Concarneau.

 

 

Le Bourbon Harmattan en achèvement  à Ben Luc (© : PIRIOU)

Le Bourbon Sirocco (© : PIRIOU)

 

 

Une nouvelle gamme conçue en interne

 

 

Pendant longtemps, Piriou a eu recours à des designs conçus par des architectes extérieurs. Puis le groupe a décidé de développer sa propre gamme en s’appuyant sur son expérience de constructeur mais aussi de chantier de maintenance, une activité très importante notamment au Nigéria. Le Bourbon Shamal, comme son aîné le Bourbon Sirocco (livré en octobre 2012), sont le fruit des études menées par Piriou Ingénierie. Ils constituent le sommet de la gamme de FPSV proposés par le groupe, une gamme qui comprend des bateaux polyvalents de 19 à 53 mètres. Ces navires ont été développés afin d’offrir des vitesses (lège et en charge) améliorées à consommation constante, une consommation de carburant en régime économique largement améliorée, ainsi qu’un un confort des passagers accru avec en option possibilité d’une cabine « business class ».

 

 

Le chantier de Ben Luc (© : PIRIOU)

La gamme de FPSV (© : PIRIOU)

 

 

Le Bourbon Shamal

 

 

Armé par 10 membres d’équipage, le Bourbon Shamal peut transporter 60 personnes et 226 tonnes de fret en pontée. Doté de quatre moteurs de 1342 kW chacun et de quatre hydrojets, il est capable d’atteindre la vitesse de 30 nœuds à vide et 23 nœuds en charge. Ce navire en aluminium est le second d’une série de quatre unités commandées fin 2010 par le groupe français Bourbon et dont les deux derniers exemplaires doivent entrer en service d’ici l’été.  

Conçue par Piriou Ingénierie, cette nouvelle génération de crew boats offre, selon son concepteur, « des performances de vitesse et une capacité en passagers supérieures aux autres navires de ce type, offrant au client un navire qui se démarque de ses concurrents. Identifiable par son étrave droite, améliorant le confort des personnels, ce navire offre une manoeuvrabilité exceptionnelle et une sécurité accrue grâce au système de positionnement dynamique de classe 2 (DP2) ».

 

Le Bourbon Shamal avant son lancement (© : PIRIOU)

Le Bourbon Harmattan en achèvement  à Ben Luc (© : PIRIOU)

 

 

Un nouveau site de production au Vietnam

 

 

La construction, qui a duré 9 mois, a donc été confiée au chantier vietnamien South East Asia Shipyard (SEAS), filiale à 100% de Piriou, qui réalise là ses quatre plus gros navires en aluminium depuis sa création en 2006. Pour le constructeur français, cette implantation asiatique offre plusieurs avantages :   « L’effet de série, la localisation compétitive au Vietnam et l’effet dollars américain, nous permet d’offrir ces navires à un prix très compétitif, inférieur à celui de navires d’une génération antérieure et de performances inférieures », souligne Pascal Piriou.

Le lancement du Bourbon Shamal fut l’occasion, pour Piriou, d’inaugurer les nouvelles installations de son site vietnamien, à Ben Luc, au sud-ouest d’Ho Chi Minh Ville. C’est là qu’est concentrée la production de navires en aluminium. Désormais, les bateaux réalisés à Ben Luc sont achevés sous un hall d’armement de 1000m², alors qu’un nouvelle rampe de lancement autorise la mise à l’eau de navires dont la longueur peut atteindre 60 mètres.

 

 

Le chantier de Ben Luc (© : PIRIOU)

 

Le Bourbon Shamal avant son lancement (© : PIRIOU)