Piriou livre à BOURBON un Surfer d'un nouveau genre

Dossier(s) : Piriou BOURBON
Les chantiers Piriou, de Concarneau, viennent de livrer le premier d'une série de deux crew-boats un peu particuliers. Si, d'extérieur, le Surfer 3601 ressemble aux bateaux de transport de personnel déjà construits pour BOURBON, il se démarque par certaines spécificités techniques. Afin de répondre aux besoins du client (Esso Angola) pour lequel ce bateau va être exploité, le groupe maritime français a commandé deux navires rapides, disposant d'une forte autonomie et confortables pour ses passagers. Le Surfer 3601 sera, en effet, chargé d'assurer le transfert de personnels entre les ports angolais de Soyo ou Luanda et les plateformes offshores du « block 15 », situées très au large. Ces trajets sont, habituellement, réalisés en hélicoptères. Leur remplacement par un moyen nautique permettra de réduire les coûts, tout en améliorant la disponibilité du service, les conditions météorologiques étant moins contraignantes pour les bateaux.


Le Surfer 3601 (© : BOURBON)


Le Surfer 3601 (© : BOURBON)


Le Surfer 3601 (© : BOURBON)

40 noeuds et une autonomie de 500 nautiques

Afin de répondre au besoin exprimé par Esso, un nouveau type de crew-boat a donc été imaginé. Dessinée par le bureau Mauric - Nahon, la classe « Surfer 3600 » dispose d'une coque en aluminium et mesure 36.3 mètres de long pour 6.7 mètres de large. Le déplacement est de 100 tonnes (lège). La forme de la carène a été optimisée et la propulsion spécialement adaptée pour répondre aux objectifs de vitesse. Avec trois moteurs diesels (MTU - 16 V 396 TE 74 L) et trois waterjets (Deux Rolls-Royce Kamewa 56SII et un booster Kamewa 56BII), le navire peut atteindre une vitesse de croisière de 40 noeuds (44 noeuds mximum). Son autonomie, particulièrement importante, est de 500 nautiques, soit l'équivalent d'un aller-retour entre Marseille et la Corse. A cette vitesse, le Surfer 3601, armé par 4 à 5 membres d'équipage, pourra transporter 50 personnes.


Waterjets Kamewa (© : BOURBON)


Pose du module passagers (© : BOURBON)


Pose du module passagers (© : BOURBON)

Confort des passagers

Dans le cahier des charges, Esso a également demandé un effort particulier en matière de confort. Afin de réduire au maximum le bruit et les vibrations, la cabine où seront logés les passagers a été construite sous forme de module indépendant. Insonorisée, elle est intégrée à la superstructure mais n'est pas directement en contact avec la coque. Des amortisseurs (silent-blocks) absorbent, ainsi, les vibrations produites par l'appareil propulsif.
L'intérieur de la cabine a, par ailleurs, été très soigné. On y trouve des sièges en cuir inclinables avec un espace assez remarquable pour les passagers, se rapprochant d'une business class dans le transport aérien. Outre le confort des sièges pour les longues traversées, chaque passager dispose d'un écran plat, sur lequel il peut notamment visionner des films. Enfin, comme dans les avions, un service à la place est prévu, avec rafraichissements et repas.


L'intérieur du Surfer 3601 (© : BOURBON)


Pendant la construction (© : BOURBON)


Pendant la construction (© : BOURBON)


Pendant la construction (© : BOURBON)


Pendant la construction (© : BOURBON)

Un espace pour le système de transbordement « FROG »

On notera, par ailleurs, que le nouveau Surfer de BOURBON est équipé d'une plateforme spécialement conçue pour la mise en oeuvre du « FROG ». Ce système de transbordement consiste en une coque dotée de sièges et de plots absorbant les chocs, sur laquelle les personnels sont attachés et transférés, par grue, entre le bateau et la plateforme. Adopté par de nombreux groupes pétroliers, ce système présente une meilleure sécurité que le traditionnel disque accroché à un filet, qu'on appelle « basket » ou « panier » (où les passagers sont debout et non attachés). Si le Surfer 3601 offre ces capacités, il assurera néanmoins l'essentiel de ses transbordements par la proue. Le système de « boat landing » voit, ainsi, le nez du bateau capturé par un réceptacle installé sur la plateforme, l'ensemble permettant aux personnels de débarquer ou d'embarquer directement.
Après la livraison le 16 janvier du Surfer 3601, qui met donc le cap sur l'Angola, Piriou doit livrer son jumeau, le Surfer 3602, au second semestre de cette année.


Transfert par Basket sur un autre navire (© : BOURBON)


Transfert par Basket sur un autre navire (© : BOURBON)


Transfert par FROG sur un autre navire (© : BOURBON)


Transfert par FROG sur un autre navire (© : BOURBON)