"Quand l'Europe découvrait le monde" : Les portulans s'exposent à la BNF

Dossier(s) : Culture

Parmi les trésors de la Bibliothèque nationale de France figurent des cartes marines enluminées sur parchemin, les fameux  portulans. Produits entre le XIVe et le XVIIIe siècles, ces documents scientifiques sont de véritables oeuvres d’art, témoignage de cinq cents ans de représentation européenne du monde. Ces cartes d’exception sont une invitation à redécouvrir la mythologie des grandes découvertes et des voyages au long cours. « La Bibliothèque possède la plus grande collection de portulans au monde. Nous nous réjouissons de dévoiler au public une partie de ce fonds précieux, qui compte près de cinq cents de ces chefs-d’oeuvre de la science des navigateurs », se réjouit Bruno Racine, président de la BNF.


De l’italien « portolano », les « cartes portulans » donnent la succession des ports et des havres le long des côtes, tandis que l’espace maritime est sillonné par des lignes géométriques (lignes de rhumb) qui correspondent aux directions de la boussole. Ce système graphique permettait aux marins de s’orienter en reportant sur la carte la distance qu’ils estimaient avoir parcourue. Le plus ancien portulan occidental connu daterait de la fin du XIIIe siècle : c’est la « carte pisane », conservée au département des Cartes et plans de la Bibliothèque.

 

(PHOTO : BNF)


Sous un angle inédit, l’exposition interroge la manière dont les Européens ont découvert, conquis, dominé, mais aussi étudié et représenté territoires et peuples entre le XIVe et le XVIIIe siècles. La construction de l’image de notre planète a pris corps uu gré des expéditions maritimes et de la rencontre avec d’autres civilisations. Chaque avancée était alors une aventure humaine. Chaque innovation technique permettait d’aller plus loin. Chaque découverte complétait le vide de la carte. Dès le XIVe siècle, les « cartes portulans » ont joué un rôle fondamental pour la maîtrise des espaces marins de la Méditerranée, comme dans la diffusion d’une iconographie des Nouveaux Mondes avec leurs peuples, leur faune, leur flore, leurs moeurs et leurs paysages...


Exposition : L’âge d’or des cartes marines Quand l’Europe découvrait le monde
Du 23 octobre 2012  au 27 janvier 2013
BnF I François-Mitterrand
Quai François-Mauriac, Paris XIIIe
Grande Galerie
Du mardi au samedi 10h > 19h
Dimanche 13h >19h
Fermé lundi et jours fériés
Entrée : 7 euros, tarif réduit : 5 euros

 

(PHOTO : BNF)