Construction Navale

Actualité

Sibiril achève le nouveau canot tous temps de la SNSM

Reprise l’an dernier, la construction du prototype de la nouvelle génération de canots tous temps de la Société Nationale de Sauvetage en Mer s’achève au chantier Sibiril Technologies de Carantec, dans le Finistère. La nouveau bateau amiral des sauveteurs en mer doit être mise à l’eau le 12 novembre et réaliser son test de retournement à Roscoff le lendemain. Un évènement que la SNSM souhaite mettre en lumière afin, une nouvelle fois, de sensibiliser l’opinion publique sur l’importance des missions remplies par l’association et ses bénévoles. Rouage essentiel du dispositif de sauvetage français le long du littoral métropolitain et Outre-mer, ceux-ci portent en effet secours à plus de 7000 personnes chaque année, sauvant de nombreuses vies, parfois au péril de la leur.

Comptant 219 stations de sauvetage armées par 4400 sauveteurs bénévoles, auxquels il faut ajouter 1300 nageurs sauveteurs et 259 postes de secours sur les plages en été, la SNSM est engagée dans un important plan de renouvellement de sa flotte.

Le programme des canots tous temps de nouvelle génération (CTT NG) en est la figure de proue. Pour l’heure, trois unités de ce type ont été commandées à Sibiril Technologies, le programme comportant des options pour des unités supplémentaires. La tête de série est destinée à la station bretonne de l’île de Sein. Ses deux premiers sisterships, attendus en 2016 et 2017, rejoindront pour leur part les Sables d'Olonne et Sète. Adoptant le design ORC 178.R du bureau d’architecture Pantocarene, les CTT NG, dotés d’une coque en composite verre résine, mesureront 17.8 mètres de long pour 5.2 mètres de large, avec un tirant d’eau d’1.62 mètre. Affichant un déplacement de 29 tonnes en charge, ils pourront atteindre la vitesse de 25 nœuds grâce à deux moteurs de 650 cv. Armés par un équipage de 8 sauveteurs, les nouveaux canots offriront plus d’espace que leurs aînés pour l’accueil des naufragés. Leur capacité pourra atteindre 40 personnes, avec 15 places assises et la possibilité de loger deux civières.

En dehors des CTT NG, la SNSM est également engagée dans le remplacement de ses bateaux de plus petite taille. C’est le cas notamment des vedettes de seconde classe de nouvelle génération. Trois V2 NG de 12 mètres dessinées par Bureau Mauric ont été commandées à Sibiril, qui a déjà livré le premier exemplaire à la station vendéenne de Talmont Saint-Hilaire et doit remettre en janvier la seconde unité à la station bretonne de Trébeurden.

En dehors des commandes de la SNSM, le chantier de Carantec travaille sur une vedette de 13 mètres destinée à la station de pilotage de Dunkerque, qui doit en prendre livraison au printemps 2016. 

Sauvetage et services maritimes Sibiril Technologies