Marine Marchande

Analyse

Singapour, pivot de l'économie maritime mondiale

Singapour fait partie de ces quelques territoires qui incarnent et focalisent les industries maritimes. Au-delà de la performance du port (500 millions de tonnes en 2010, 3 derrière Ningbo et Shanghai), cela passe par l'affirmation de ses acteurs portuaires, maritimes et navals à l'échelle internationale mais aussi par l'installation de nombreuses entreprises étrangères. Naturellement, par sa localisation, son histoire, son profil politique, Singapour, micro territoire insulaire aux carrefours des routes mondiales, a fait des industries maritimes un secteur clé de son développement non sans concurrence pour le portuaire comme pour les investissements et le management maritime. Enfin, Singapour doit assumer une partie de la sûreté et de la sécurité de l'axe stratégique de sa section du Détroit de Malacca. Dans cette nouvelle note de synthèse, l'Institut Supérieur d'Economie Maritime (ISEMAR) nous propose donc de découvrir Singapour, pivot de l'économie maritime mondiale.

- LIRE LA NOTE DE SYNTHESE SUR SINGAPOUR

- Voir la carte : Singapour, territoire maritime

_______________________________________________

(*) L'Institut Supérieur d'Economie Maritime a été créé en 1997. Pole unique en France, l'ISEMAR est, à la fois, un centre de recherche, un formidable outil de collecte et de diffusion de l'information, ainsi qu'une structure de conseil, à destination des collectivités locales et des acteurs privés du monde maritime et portuaire. Soutenu par la ville de Saint-Nazaire, Nantes Métropole, la Chambre de Commerce et d'Industrie de Nantes Saint-Nazaire et l'Union maritime locale, L'ISEMAR, s'il reste ancré dans l'estuaire de la Loire, s'adresse à l'ensemble de la communauté maritime nationale et européenne.

- Plus d'informations sur le site de l'ISEMAR

- Ecoutez l'Interview de Paul Tourret, directeur de l'ISEMAR


Les analyses de l'ISEMAR