Construction Navale

Fil info

STX France : Communiqué de l’intersyndicale après la réunion du 16 mars à Bercy

A la suite de la réunion du 23 février, à Bercy, les organisations syndicales ont été à nouveau reçues jeudi 16 Mars par M. Beauvallet directeur de cabinet du secrétaire d’Etat à l’industrie.

Face aux nombreux bruits et rumeurs qui circulent sur la vente des Chantiers, les représentants des salariés CFDT, CFE-CGC, CGT ont demandé des éclaircissements aux représentants de l’Etat.

Malheureusement, peu de points semblent se préciser :

- Fincantieri semble chercher à négocier à la baisse le prix de vente des chantiers avec le juge Coréen

- La période d’exclusivité de négociation court toujours pour Fincantieri

- En l’absence d’accord entre Fincantieri et le juge Coréen, l’information consultation du CE ne peut démarrer

- Aucun calendrier précis ne semble faire surface, à la date d’aujourd’hui

- Le « montage » actionnarial n’est toujours pas bouclé. En clair, l’Etat et Fincantieri n’arrivent pas à se mettre d’accord sur les pourcentages de participation de chacun.

Fincantieri aurait donné des engagements à l’Etat sur :

- Les embauches

- Les investissements

- Le projet industriel

Face à cette situation, il est indispensable et urgent que Fincantieri vienne répondre aux questions des représentants du personnel.

Le repreneur déclaré doit répondre clairement à toutes les revendications que l’intersyndicale CFDT, CFE-CGC, CGT a exprimées.

Cette rencontre doit permettre de lever les doutes et questionnements qui entourent la vente des Chantiers de Saint Nazaire depuis des mois.

Le fait que la procédure d’information/consultation au CE n’ait toujours pas démarré, prive les élus, et donc les salariés, d’informations capitales.

L’intersyndicale interpellera à nouveau Fincantieri, mais également STX, pour que cette réunion ait lieu dans les délais les plus brefs

Une nouvelle rencontre avec le cabinet du secrétaire d’Etat à l’industrie est prévue le 10 Avril.

Communiqué de l'intersyndicale CFDT, CFE-CGC, CGT, 20/03/16