Ufast : Un patrouilleur de 33 mètres pour le Sénégal et deux autres pour le Togo

Dossier(s) : Raidco Marine

C’est le plus gros bateau réalisé jusqu’ici par le chantier Ufast de Quimper. La semaine dernière, le premier patrouilleur de 33 mètres du type RPB 33 est sorti de l’atelier du constructeur finistérien. Il doit être mis à l’eau le 15 juin, au port du Corniguel, et livré à la marine sénégalaise cet été. La construction de ce bâtiment a été confiée à Ufast par la société lorientaise Raidco Marine, qui a conçu le type RPB 33 et l’a vendu au Sénégal, mais aussi au Togo, qui vient de signer la commande de deux unités de ce type, livrables par Ufast en mars et juillet 2014.

Doté d’une coque en composite verre résine (CVR) et de superstructures en aluminium, ainsi que d’une passerelle panoramique, le RPB 33 a été développé pour répondre aux besoins de surveillance et de contrôle des espaces maritimes (lutte contre les trafics illicites, l’immigration clandestine, le terrorisme et la piraterie, police des pêches…) « C’est un bâtiment performant et robuste, doté d’une excellente tenue à la mer et capable de mener de longues patrouilles dans la zone économique exclusive d’un pays. Il embarque l’ensemble des moyens de prévention et d’action destinés à satisfaire les tâches de surveillance et de police en mer : une embarcation d’intervention rapide de 6.20 mètres, des moyens de communication performants, des aides à la navigation et à l’identification modernes font partie de l’équipement standard. Doté d’une grande endurance pour un navire de cette taille, ce patrouilleur apporte une solution économique à la surveillance et à la sécurisation des approches maritimes », explique Ufast (voir notre article sur le RPB 33).

 

 

Le premier RPB 33 (© : GUILLAUME PLISSON)

Le premier RPB 33 (© : GUILLAUME PLISSON)

 

Le premier RPB 33 (© : GUILLAUME PLISSON)

Le premier RPB 33 (© : GUILLAUME PLISSON)

 

RPB 33 (© : RAIDCO MARINE)

RPB 33 (© : RAIDCO MARINE)

 

RPB 33 (© : RAIDCO MARINE)

RPB 33 (© : RAIDCO MARINE)

 

 

Capacité de production augmentée à Quimper

 

 

Après avoir créé en 2011 un atelier de construction aluminium, en complément de son atelier de matériaux composites, Ufast a augmenté à nouveau sa capacité de production en adaptant de nouveaux ateliers sur plus de 2000 m2. Le chantier propose désormais une gamme complète d’embarcations rapides (y compris des semi-rigides pour forces spéciales), de vedettes et de patrouilleurs jusqu’à une longueur de 35 mètres. Depuis la reprise du chantier, en 2008, par Virginie Monnier-Fleury, différents contrats ont été remportés, notamment auprès de l’administration française (Direction Générale de l’Armement, Marine nationale, Gendarmerie, Police), mais aussi à l'étranger, permettant à Ufast de connaître un beau développement.  « Le chantier Ufast est organisé pour la construction en série de plates-formes modulaires qui permettent des adaptations précises et au meilleur coût, aux besoins spécifiques de ses clients. En complément, les contrats intègrent de plus en plus des services annexes comme la formation des équipages, la livraison des pièces de rechange et la maintenance sur les sites d’exploitation ».

 

 

Embarcation commando réalisée par Ufast (© : UFAST)

Embarcation commando réalisée par Ufast (© : UFAST)

 

Vedette de gendarnerie maritime réalisée par Ufast (© : RAIDCO MARINE)

Vedette de gendarnerie maritime réalisée par Ufast (© : RAIDCO MARINE)

 

Vedette du type RPB 20 (© : BERNARD PREZELIN)

Vedette du type RPB 20 (© : BERNARD PREZELIN)

 

 

Reprise de la série des vedettes du type RPB 20

 

 

Ufast vient également de finaliser l’acquisition de l’ensemble des outillages permettant de redémarrer une nouvelle série de vedettes de 20 mètres de type RPB 20, dont 60 ont déjà été vendues par Raidco Marine à une dizaine de pays (y compris les 24 VCSM de la Gendarmerie maritime) et qui étaient jusque là réalisées par CNB à L’Herbaudière, sur l'île de Noirmoutier. Ce chantier du groupe vendéen Bénéteau a donc arrêté la production des RPB 20, l'outillage nécessaire à la réalisation de ces vedettes devant être transféré à Quimper au mois de mai.

Afin d’accompagner son développement, Ufast, qui emploie 35 personnes, recherche actuellement des stratifieurs, accastilleurs, menuisiers, mécaniciens, chaudronniers et soudeurs. En tout, une vingtaine de postes sont à pourvoir.