Défense

Actualité

Une première commande de Gowind toujours espérée par DCN

Sur un marché très concurrentiel, DCN espère placer prochainement sa première commande de Gowind. Cette corvette, spécialement conçue pour le marché export, intéresse plusieurs pays, dont la Bulgarie, pour quatre unités, et la Géorgie, pour deux bâtiments. Une signature du contrat est espérée mi-2007 pour une livraison de la première plateforme en juin 2010. Le montage industriel retenu pour la construction des frégates multi-missions, s'il comprend une participation des chantiers Bulyards pour la réalisation d'anneaux, pourrait définitivement décider Sofia à passer commande. Outre un transfert de technologie, la réalisation des Gowind pourrait être partiellement réalisée en France, qu'il s'agisse de tête de série ou d'anneaux. DCN Lorient, dont les infrastructures ont été dimensionnées pour construire l'équivalent d'une corvette en parallèle des frégates multi-missions, ne serait, toutefois, pas le seul chantier tricolore susceptible d'être intéressé.

Trois versions de 1250 à 1950 tonnes et une petite nouvelle, la Fastwind

La famille Gowind existe en trois versions, de 80 à 103 mètres et de 1250 à 1950 tonnes. Ces navires polyvalents, dotés d'une plate-forme hélicoptère (et d'un hangar pour la Gowind 200), peuvent embarquer, suivant les versions, des missiles Aster ou Mica VL, un canon de 57 ou 76 mm et des torpilles légères. Bâtiment aux lignes furtives, la corvette Gowind se veut également économique, son équipage ne dépassant pas 70 personnes pour le modèle le plus lourd. Outre la Bulgarie, DCN vise le marché saoudien. Riyad dispose, en effet, de deux projets navals distincts, l'un portant sur le remplacement des patrouilleurs lance-missiles américains vieillissants et l'autre sur une nouvelle série de frégates. Si le marché des frégates semble acquis pour les américains de Lockheed Martin, avec le Littoral Combat Ship, tout ne serait donc pas perdu pour le groupe français, qui espère renouer avec la construction des corvettes après s'être retiré du marché dans les années 80. DCN propose à l'Arabie Saoudite la Fastwind, dérivée de la Gowind mais très rapide. Par rapport à la LCS, ce navire présente le gros avantage d'être nettement plus armé.

Euronaval 2006 DCNS