Croisières et Voyages

Actualité

Vaste opération d’assistance autour du Carnival Triumph

Un navire des garde-côtes américains, deux remorqueurs et deux paquebots… D’importants moyens ont été dépêchés au large des côtes du Mexique afin d’assister le Carnival Triump et les 4229 personnes qui se trouvent à bord (3143 passagers et 1086 membres d’équipage). Victime d’un incendie dans le compartiment machine arrière, le navire de croisière de la compagnie américaine Carnival Cruise Lines est privé de propulsion depuis dimanche. Bien que le sinistre, qui n’a pas fait de blessé, est maîtrisé, les dégâts sont importants et le paquebot est parti à la dérive, l’accident s’étant produit à 150 milles au large des côtes du Yucatan. Deux remorqueurs ont été mobilisés afin de tracter le paquebot jusqu’au port le plus proche, en l’occurrence Progreso, où le convoi était sensé arriver demain. Les passagers auraient alors été transférés à l’aéroport de Merida et rapatriés aux Etats-Unis sur des avions affrétés par CCL. Un plan au conditionnel car il semble qu'il ne puisse être appliqué du fait que 900 passagers du Carnival Triumph auraient embarqué sans passeport. La compagnie serait donc contrainte de faire remorquer le paquebot vers un port américain, en l'occurence Mobile (Alabama), où il pourrait arriver au plus tôt jeudi.

 

 

Un confort devenu très spartiate

 

 

Après l’incendie, seuls les générateurs de secours fonctionnaient, n’offrant qu’un éclairage partiel et rendant inopérants de nombreux systèmes impactant directement le confort des passagers (climatisation, chambres froides, sanitaires…) C’est pourquoi les passagers ont été invités à demeurer dans les espaces publics et sur les ponts extérieurs. Hier, les mécaniciens du bord sont parvenus à relancer les moteurs auxiliaires. Cela a permis de remettre en service les toilettes (dans les espaces publics et les cabines de certaines parties du paquebot) ainsi que quelques ascenseurs. L’électricité a été également rétablie dans un restaurant, permettant d’offrir aux passagers du café chaud et une restauration légère. Afin de fournir du ravitaillement au bateau, le paquebot Carnival Elation, qui naviguait dimanche dans le secteur, a rejoint le Carnival Triumph afin de transborder des vivres. Un autre navire de CCL, le Carnival Legend, a fait de même hier.

 

 

Le paquebot Carnival Legend (© : CCL)

 

Le cotre Vigorous (© : US COAST GUARD)

 

 

Alors que le cotre Vigorous, de l’US Coast Guard, est également arrivé sur place afin d’assister le paquebot en cas de besoin, un renfort de personnel, comprenant notamment des techniciens de CCL, a été acheminé par bateau afin d’assister l’équipage du Carnival Triumph.  

 

Construit par les chantiers italiens Fincantieri et mis en service en 1999, le Carnival Triumph mesure 272 mètres de long pour 38 mètres de large. Il affiche une jauge de 101.350 GT. Le navire avait quitté jeudi dernier le port américain de Galveston, au Texas, où il devait rentrer hier après une croisière de quatre jours. Une traversée sans escale en dehors de l'île de Cozumel, où se situe le grand port de croisière du Mexique où les passagers peuvent débarquer sans passeport.

 

 

Le Carnival Triumph (© : CCL)