Nautisme

Actualité

Vendée Globe: Gabart toujours en tête, Le Cam gagne deux places

Gabart (Macif), en tête de la flotte depuis samedi soir, a été le premier à franchir la latitude de Gibraltar, suivi deux heures plus tard par Stamm (Cheminées Poujoulat) puis par Le Cléac'h (Banque Populaire).

A l'image de Vincent Riou, le plus décalé à l'ouest, les concurrents partent chercher les vents qui devraient accompagner une dépression annoncée.

En attendant cette dernière, les concurrents les plus à l’ouest viennent d’entrer dans la zone de calme. Si le trio de tête n'a pas changé, Mike Golding sur Gamesa qui avait cette nuit accédé à la 4e place, s'est vu doublé par Jean le Cam, Jean Pierre Dick sur Virbac Paprec 3 rétrogradant à la 6e position.

Autre percée, celle d'Arnaud Boissières (Akéna Vérandas), désormais 7e,  devant Alex Thomson (Hugo Boss), Jérémie Beyou (Maitre CoQ) et Vincent Riou (PRB).


Le Cléac'h a les clés


Plus au sud, François Gabart (Macif) continue sur un cap plus sud que ses concurrents mais la route est barrée par une grande zone de calme qu’il va falloir franchir. Idéalement placé, Armel Le Cleac’h sur Banque Populaire a très certainement les clés pour sortir l’un des premiers de ce premier gros piège.

Plus en retrait, Tanguy de Lamotte sur Initiatives Cœur continue sur une route sud à une dizaine de nœuds de vitesse, le long de la côte portuguaise. Au nord, Energa pique toujours plein ouest mais il lui faudra bien mettre un peu de sud à un moment donné. Votre Nom autour du Monde, quant à lui, comble encore un peu son retard et va bénéficier assez rapidement d’un peu plus de pression et mettre lui aussi du sud dans la route.

Dix-huit monocoques restaient en course mardi après les abandons de Kito de Pavant (Groupe Bel) lundi et de Marc Guillemot (Safran) dimanche.

 

Retrouvez toute l’actualité du Vendée Globe sur http://www.letelegramme.com/sports/voile/vendee-globe/ : carte interactive avec tous les engagés, l’historique de la course, un point quotidien, des vidéos, des billets de Sam Davies et Jérémie Beyou, le parcours décrypté par Michel Desjoyeaux…