Construction Navale
Saint-Nazaire : Le superbe départ de l’Harmony of the Seas

Reportages

Saint-Nazaire : Le superbe départ de l’Harmony of the Seas

Construction Navale
Croisières et Voyages

Des dizaines de milliers de curieux massés dans l’estuaire de la Loire, des hélicoptères tournoyant autour d’un géant escorté par une multitude de bateaux, une météo parfaite… Depuis 150 ans que la navale existe à Saint-Nazaire, les départs des navires, et plus particulièrement ceux des paquebots, sont une incontournable tradition. Surtout quand les chantiers battent un nouveau record. Hier, les adieux de l’Harmony of the Seas n’ont pas dérogé à la règle et s’inscriront sans doute parmi les plus marquants. Cinquante-cinq ans après le France, presque trente après le Sovereign of the Seas et plus de treize après le Queen Mary 2, le nouveau détenteur du titre de plus grand paquebot du monde a quitté le berceau qui l’a vu naître pour voguer vers Southampton et ses premières croisières.

 

(© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

(© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) 

 

Livré trois jours plus tôt à la compagnie américaine Royal Caribbean International, qui l’avait commandé en décembre 2012 à STX France, le mastodonte de 362 mètres de long, 227.700 GT de jauge et 2747 cabines avait regarni ses soutes dans la nuit. Le petit pétrolier Stolt Puffin, chargé de cette besogne, s’était glissé dans le gigantesque bassin C, où le paquebot était amarré. Il fut le premier à en sortir à midi, laissant la voie libre à l’Harmony of the Seas.

 

Chantiers de l'Atlantique | Toute l'actualité des chantiers de Saint-Nazaire Royal Caribbean | Actualité de la compagnie de croisière