Croisières et Voyages
A la découverte du National Geographic Orion

Reportages

A la découverte du National Geographic Orion

Croisières et Voyages

Nous vous emmenons aujourd’hui à la découverte d’un très beau petit navire d’expédition, le National Geographic Orion, que Mer et Marine a pu récemment visiter lors d’une escale à Toulon.

Long de 103 mètres pour une largeur de 14 mètres, ce navire construit à Emden, en Allemagne, est entré en service en 2003. Il s’appelait alors simplement Orion et a été exploité jusqu’en 2008 par Explorer Maritime puis par Orion Expedition Cruises. Cette dernière a été reprise en 2014 par la compagnie américaine Lindblad, partenaire depuis 2004 du célèbre National Geographic, avec lequel l’opérateur dispose d’une flotte de six navires en propriété, auxquels s’ajoutent des unités affrétées.

 

Le National Geographic Orion à Toulon (© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le National Geographic Orion à Toulon (© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

Armé par 75 membres d’équipage et pouvant embarquer 106 passagers, le National Geographic Orion dispose d’une coque renforcée lui permettant de naviguer dans des eaux glacées. Grâce à cette caractéristique, il navigue régulièrement dans les zones polaires, en particulier lors de l’été austral vers l’Antarctique, où on le reverra à partir du mois de novembre. Sur le navire, on trouve d'ailleurs de nombreux témoignages de ces croisières d'expédition, y compris en passerelle, où des peluches de manchots et autres phoques font partie du décor. Mais il y a aussi un koala, rappelant les voyages du navires vers l'Océanie et autres contrées tropicales. 

 

(© NATIONAL GEOGRAPHIC)

(© NATIONAL GEOGRAPHIC)

(© NATIONAL GEOGRAPHIC)

(© NATIONAL GEOGRAPHIC)

(© NATIONAL GEOGRAPHIC)

(© NATIONAL GEOGRAPHIC)

 

Actuellement, le National Geographic Orion sillonne les eaux européennes, de la Méditerranée à la Baltique, en passant par les fjords norvégiens, les îles britanniques et l’Islande. Grâce à sa petite taille, le navire peut entrer dans des ports inaccessibles aux grands paquebots, mais aussi utiliser ses 10 embarcations pneumatiques pour débarquer ses passagers sur la côte et, ainsi, découvrir des sites remarquables hors des sentiers battus de la croisière. Des kayaks de mer sont également disponibles. Très agréable, confortable et intimiste, avec une décoration chaleureuse faisant la part belle aux boiseries, le National Geographic Orion compte 53 belles cabines, dont quelques suites avec balcon.

 

L'une des suites du National Geographic Orion (© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

L'une des suites du National Geographic Orion (© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

Croisières maritimes et fluviales | Actualités du secteur