Défense
Fincantieri et CNIM ratent le contrat géant de l’US Army

Actualité

Fincantieri et CNIM ratent le contrat géant de l’US Army

Défense
Actualité

Très grosse déception pour FMG, la filiale américaine du groupe italien Fincantieri et son partenaire français CNIM, qui concouraient pour le programme Maneuver Support Vessel Light  (MSV-L) visant à remplacer les anciens chalands de débarquement de l’US Army. Cette dernière a finalement choisi la solution anglo-saxonne présentée par le constructeur américain Vigor, sur la base d’un modèle conçu par le groupe britannique BMT Defence Services. Le chantier Gladding-Hearn, situé dans le Massachussetts ainsi que le groupe Northrop Grumman sont également présentés comme des partenaires clés.

Projection intra-théâtre

L’objectif de l’armée de terre américaine est de remplacer ses vieux LCM-8, dont les plus anciens sont en service depuis la fin des années 50, par des unités amphibies de nouvelle génération, plus rapides et offrant des capacités d'emport et de plageage accrues. Une batellerie qui n’est pas destinée aux opérations de débarquement à partir d'un bateau-mère, comme les chalands et engins sur coussins d’air (LCAC) mis en œuvre depuis les LPD et LHD de l’US Navy, mais plutôt aux opérations de projection d’unités pré-positionnées sur des bases à l’étranger, par exemple au Moyen-Orient et dans le Pacifique.

 

L'une des versions les plus récentes<span id= …

Fincantieri | Actualité du constructeur naval italien CNIM | Toute l'actualité navale du groupe français