Défense
Fincantieri lance la 8ème FREMM italienne

Actualité

Fincantieri lance la 8ème FREMM italienne

Défense

Le chantier Fincantieri de Riva Trogoso a vu ce samedi 3 février se dérouler la cérémonie de mise à l’eau de la huitième frégate multi-missions italienne. Mis sur cale le 12 juillet 2015, la FREMM Antonio Marceglia doit renter en service en avril 2019.

Long de 144 mètres pour une largeur de 19.7 mètres, le bâtiment, qui affichera un déplacement de 6700 tonnes en charge, sera armé par 200 marins et pourra atteindre la vitesse de 27 nœuds.

 

L'Antonio Marceglia dans sa forme de construction (© MARINA MILITARE)

L'Antonio Marceglia dans sa forme de construction (© MARINA MILITARE)

 

 

Tête de série italienne du programme FREMM, mené en coopération avec la France, le Carlo Bergamini a été livré en 2013. Il a été suivi des Virginio Fasan (2013), Carlo Margottini (2014), Carabiniere (2015), Alpino (2016), Luigo Rizzo (2017) et donc depuis ce week-end du Antonio Marceglia.  Quant aux deux dernières unités de la série, les futurs, Spartaco Schergat et Emilio Bianchi, elles doivent entrer en service en 2020 et 2021.

Pour mémoire, la série des FREMM italiennes se composent de deux versions, l’une à vocation anti-sous-marine et l’autre à usage « général » et particulièrement adaptée pour les actions vers la terre.

La première version à dominante anti-sous-marine se composent des Virginio Fasan, Carlo Margottini, Carabiniere et Alpino dotées d’un sonar remorqué Captas 4, de quatre missiles anti-sous-marins Milas et des tubes pour torpilles MU90, auxquels s’ajoutent 16 missiles surface-air Aster 15, deux tourelles de 76 mm, deux canons de 25 mm et quatre missiles antinavire Otomat Mk2. Elles ont toutes été réceptionnées par la marine italienne.

 

Le Virginio Fasan est spécilisé dans la lutte anti-sous-marine. Il est par ailleurs équipé d'un canon de 76 mm Strales 

Le Virginio Fasan est spécilisé dans la lutte anti-sous-marine. Il est par ailleurs équipé d'un canon de 76 mm Strales (© MARINA MILITARE)

 

L’Antonio Marceglia (F 597) est quant à lui le 4ème bâtiment généraliste. Comme la tête de série, le Carlo Bergamini, il a plutôt comme vocation l’action vers la terre. Il dispose d’une pièce de 127 mm à l’avant et une de 76 mm sur le toit du hangar à l’arrière. Il est aussi équipé de 8 missiles antinavire Otomat ainsi que d’un système de mise à l’eau pour embarcations rapides en lieu et place du sonar remorqué des FREMM anti-sous-marines.

Alors que les FREMM italiennes devraient, en plus des Aster 15, pouvoir mettre en œuvre des Aster 30, les deux dernières unités de la série pourraient avoir une capacité de défense contre les missiles balistiques.

 

Le Luigi Rizzo, la deuxième FREMM multirôle, avec son canon de 127 mm (© MARINA MILITARE)

Le Luigi Rizzo, la deuxième FREMM multirôle, avec son canon de 127 mm (© MARINA MILITARE)

 

Marine Italienne | Toute l'actualité de la Marina Militare Fincantieri | Actualité du constructeur naval italien