Croisières et Voyages
Au PC Machine d'un paquebot GNL
ABONNÉS

Reportage

Au PC Machine d'un paquebot GNL

Croisières et Voyages
Marine Marchande
Reportage

L’escale à Marseille jeudi dernier de l’AIDAnova, premier paquebot au monde fonctionnant au gaz naturel liquéfié, a été l’occasion de découvrir son PC Machine. Un vaste espace ultramoderne d’où sont gérés tous les systèmes inhérents à la production d’énergie et à la propulsion. Globalement, il n’y a pas de changement majeur dans le mode de fonctionnement du navire, équipé de quatre générateurs MaK-Caterpillar 16 M 46 DF alimentant aussi bien en électricité les systèmes du bord que les propulseurs, en l’occurrence deux moteurs électriques orientables de type Azipod de 18 MW chacun, sans oublier quatre propulseurs d'étrave. Chaque générateur offre une puissance de 15 MW. 

La société allemande Marine Service a réalisé le système d'alimentation en GNL de la propulsion. Elle a ainsi fourni les pompes, les compresseurs, les valves cryogéniques, les vaporisateurs et les surchauffeurs, ainsi que les modules de glycol qui récupèrent la chaleur de la propulsion principale. Ceux-ci les redistribuent aux vaporisateurs et surchauffeurs pour évaporer et chauffer le gaz. Marine Service a également fourni tous les composants électriques et les automates.

 

Les deux Azipod du Costa Smeralda, futur cousin de l'AIDAnova (© : VINCENT GROIZELEAU)

Les deux Azipod du Costa Smeralda, futur cousin de l'AIDAnova (© : VINCENT GROIZELEAU)

Le système de gestion de l'approvisionnement de la propulsion GNL ( © : EMMANUEL BONICI)

Le système de gestion de l'approvisionnement de la propulsion GNL ( © : EMMANUEL BONICI)

L'AIDAnova (© : EMMANUEL BONICI)

L'AIDAnova (© : EMMANUEL BONICI)

 

La grande différence avec un navire classique réside donc dans le carburant employé, les générateurs fonctionnent au GNL, avec aussi la capacité, mais uniquement pour le démarrage des moteurs et en cas d’indisponibilité du GNL, de tourner au diesel. Que change le gaz dans le travail des marins travaillant sur la partie énergie/propulsion ? « Il faut être très attentif aux pressions et températures, un tel système demande une vigilance accrue par rapport à un moteur classique fonctionnant au fuel », explique Romain Palomba, second mécanicien de l’AIDAnova. Un officier français qui, pour la petite histoire, a fait ses études à l’ENSM de Marseille.

 

Romain Palomba au

Romain Palomba au PC Machine de l'AIDAnova (© : EMMANUEL BONICI)

 

 …
Costa Croisières | Toute l'actualité des paquebots et de la croisière