Croisières et Voyages
A bord du paquebot Astoria

Reportage

A bord du paquebot Astoria

Croisières et Voyages

Sa coque rivetée et ses ponts incurvés témoignent de son âge vénérable, avec désormais plus de 71 ans de service à son actif. Doyen de la flotte mondiale de paquebots, l’Astoria  a vu son histoire débuter en Suède à la fin de la seconde guerre mondiale. Alors que les hostilités viennent de cesser en Europe, le royaume veut se doter d’un nouveau liner pour relancer le trafic transatlantique avec les Etats-Unis. Commandé en octobre 1944 pour la Swedish America Line, le navire, qui prend le nom de Stockholm, est lancé à Göteborg en septembre 1946 et débute son service en février 1948. Avec ses 160 mètres de long pour une largeur de 21 mètres et une jauge dépassant de peu les 12.000 GT, il s’agit du plus petit paquebot exploité sur la route de l’Atlantique nord.

 

L'ancien Stockholm 

L'ancien Stockholm (© WIKIPEDIA)

 

Sa carrière de liner est marquée par une grave collision, dans la nuit du 25 juillet 1956, lorsque le Stockholm éperonne, au nord-ouest des côtes américaines, le paquebot Andrea Doria, qui bien que beaucoup plus gros (214 mètres, 29.000 GT) et récent (1953) coule suite à l’accident. Le navire italien déplore 46 morts mais 1660 passagers et membres d’équipage sont sauvés, notamment par le Stockholm, sur lequel on dénombre 5 victimes parmi l'équipage.

Resté à flot malgré une proue détruite, le liner suédois rejoint New York par ses propres moyens et reprend du service après trois mois de réparation. On notera que sa cloche d’origine, tombée à l’eau suite à la collision avec l’Andrea Doria, a été retrouvée des années plus tard lors de plongées sur l’épave du paquebot italien. Elle a été remontée et se trouve depuis 2015 à bord de l’Astoria.

 

La cloche d'origine est revenue à bord en 2015 (

La cloche d'origine est revenue à bord en 2015 (© MER ET MARINE)

 

Le Stockholm est exploité jusqu’en 1960 par la Swedish America Line. Puis il est vendu à l’Allemagne de l’Est et navigue jusqu’en 1985 sous le nom  de Völkerfreundschaft (« Amitié entre les nations »). Revendu à une société panaméenne puis désarmé en 1986 en Angleterre, il rejoint la Norvège où, sous le nom de Fridtjof Nansen, il sert pendant plusieurs années d’hôtel flottant à Oslo pour des demandeurs d’asile. Puis il est repris par des intérêts italiens et est reconstruit au début des années 90. Transformé en navire de croisière moderne, il est exploité sous les noms d’Italia I, Italia Prima