Marine Marchande
Sea Tankers a été revendu à deux sociétés

Actualité

Sea Tankers a été revendu à deux sociétés

Marine Marchande

Sea Tankers Shipping, armement français spécialisé dans le transport de produits pétroliers, a été revendu. La société, basée à Mérignac, appartenait depuis 2007 au groupe belge Sea Invest, spécialisé dans la gestion de terminaux portuaires. Ce dernier avait, à ce moment-là, fusionné les flottes des armements Petromarine et Fouquet-Sacop.

Dans la tourmente depuis plusieurs années, Sea Tankers avait déjà effectué une importante réduction de flotte, passant de 19 à 12 navires, en 2015, ainsi qu’un plan social. Elle arme actuellement neuf navires sous pavillon RIF (les Cape Limboh, Chantaco, Chiberta, FS Clara, FS Salomé, Lacanau, Lamentin, ST Sara et ST Solène) et trois sous pavillon Luxembourgeois (Guyenne, Lascaux, ST Marseille). Elle emploie environ 70 officiers français. La holding propriétaire de l’armement a été placée en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Bordeaux en juin dernier. C'est dans ce cadre qu'a été organisée la reprise de l'activité.

Le groupe maltais Valloeby, possédant une flotte de 19 pétroliers, s’est porté acquéreur des navires en rachetant Sea Tankers Shipping. Agility Maritime, filiale française du courtier londonien Affinity basée à Marseille, a repris ST Management, l’entité de gestion des navires. Selon Stream et Stephenson Harwood Paris, les deux cabinets d’avocats ayant conseillé les acquéreurs, « cette cession, organisée sous forme de "pré-pack", est une première en France concernant un armateur et a impliqué une structure complexe et innovante. Elle a permis à Sea Tankers de maintenir son activité et les emplois, au travers de deux sociétés du groupe, opérant désormais de manière indépendante, mais avec une continuité de leurs relations d’affaires ».

 

Divers marine marchande